Mots-clés : , ,

Ce sujet a 21 réponses, 7 participants et a été mis à jour par pcommep pcommep, il y a 7 mois et 2 semaines.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 22)
  • Auteur
    Messages
  • #30479
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    J’ai acheté un masseur de prostate ANEROS Helix.
    Commandé vendredi chez Lovehoney, reçu mardi. Bravo pour la rapidité.

    Je dois dire que, ayant déjà essayé un vibro-masseur prostatique, j’étais un peu sceptique.
    En effet, a part des sensations agréables dans le rectum, je n’avais rien ressenti de particulier, et, en tout cas, certainement jamais ce que l’on pourrait appeler un orgasme.
    Et c’est normal : les vibrations ont plutôt tendance à « endormir » la prostate (et tout cette région du corps) au lieu de stimuler réellement.

    J’avais lu attentivement le traité d’ANEROS (proposé par nouveauxplaisirs.fr )
    Un premier essai mercredi matin n’avait pas donné grand chose.
    Bon, j’étais prévenu. Il faut parfois plusieurs tentatives avant d’arriver à des résultats.

    Cet après-midi, je me prépare un sauna 80° C (je dispose d’un sauna et d’une piscine à la maison)
    Musique, vidéo et éclairage d’ambiance, comme d’habitude.
    Et je glisse l’ANEROS au bon endroit dès le début. Comme j’ai quand même déjà une certaine habitude des dildos et autres plugs, cela ne me pose aucun problème.
    Suivant rigoureusement les recommandations du traité d’Aneros, je me relaxe, j’effectue de longues inspirations/expirations. Ensuite, je commence la contraction de l’anus de manière à faire bouger l’aneros à l’intérieur.

    Dès le premier quart d’heure, j’avais déjà ressenti plusieurs mini-orgasmes.
    Pause – passage à la piscine – deuxième quart d’heure dans le sauna – réintroduction de l’Aneros.
    Et là, de nouveau, plusieurs mini-orgasmes.

    Comment se manifestent-t-ils ?
    • d’abord, tremblement des mains
    • convulsion du corps (le corps se soulève, tout le corps tremble)
    • tremblement des jambes
    • gémissements, cris
    Ce n’est pas comparable à l’orgasme classique, mais cela dure plus longtemps et libère totalement le corps qui devient, pendant quelques longues secondes, parfaitement incontrôlable.
    Après chaque mini-orgasme, je recommence le cycle relaxation, respiration, contraction de l’anus.
    Je sens vraiment bouger l’aneros dans mon corps.

    Sortie du sauna (je suis resté au total près de 35 minutes – cela ne m’arrive pas souvent).
    Passage à la piscine. pour me rafraîchir et éliminer la transpiration. C’est quand même génial de disposer de tout cela à la maison.
    Ensuite, je me couche dans la véranda, dans mon couffin (grand fauteuil rond en osier), installé on ne plus plus confortablement.
    J’introduit à nouveau l’aneros, bien décidé à ressentir de nouveaux orgasmes.
    Et cela ne manque pas. Plusieurs orgasmes en 20 minutes. C’est super.

    Au total, la session a duré pas loin d’une heure. Une heure de bonheur complet. Une heure passée à laisser mon corps se faire l’amour à lui-même.

    Je ne peux pas encore parler de SO (super orgasme), mais les réactions de mon corps se rapprochent de celles que l’on voit sur les vidéos de démonstration. Je suis sur le bon chemin.

    Le plus difficile, finalement, est de stopper la session. Mais bon, toute bonne chose a une fin.

    Ce qui est génial aussi, c’est que je n’ai pas ressenti le besoin de toucher mon pénis (sauf pour récolter le jus qui suinte et le lécher – j’adore cela), ni de provoquer un orgasme classique pour conclure. D’ailleurs, il en a profité pour se reposer le bougre. Je n’ai même pas eu d’érection pendant toute cette session.

    J’ai remis çà le soir en me mettant au lit. Et de nouveau ces vagues de jouissances qui m’envahissent, de plus en plus puissantes.
    Mais le top c’est ce matin. A 6 heures, je ne dors plus, je vais chercher mon nouveau jouet.Au début, c’est plutôt calme, je me dis que ce ne sera pas pour ce matin. Mais après 15 minutes, ça commence. Et là, ça ne s’arrête plus. C’est vraiment un MMO. Cela a duré pendant au moins 1 heure. Des orgasmes a répétition. Heureusement que je n’habite pas un appart. Les voisins auraient appelé les secours.
    Pour me « refroidir » je fais un passage dans la piscine (à 7 heures du mat, c’est rafraîchissant). Je suis pris de tremblements, mais ce n’est pas de froid.
    Je sors de la piscine et vais me recoucher. Et là, je ressens un nouvel orgasme, sans l’Aneros. Je me suis levé à 07:45 heures, complètement sonné mais heureux.
    Si il y a un prix Nobel du plaisir, il faut le décerner à l’inventeur de ce merveilleux jouet.

    #30481
    bzo
    bzo
    Participant

    voilà des débuts fracassants, bravo,
    tout y est déjà

    Au total, la session a duré pas loin d’une heure. Une heure de bonheur complet. Une heure passée à laisser mon corps se faire l’amour à lui-même.

    nous avons d’étonnantes ressources en nous, n’est-ce pas

    excellente continuation, clairement tu es sur la bonne voie,
    tu vas voir , encore beaucoup de choses extraordinaires à découvrir
    car il n’y a pas de limites, aucune limite

    #30483
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Bienvenu Epicurien99 dans un mmonde avec et sans Aneros.
    J’adore ces orgasmes imprévus et soudains.
    Bon cheminement

    #30513
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Epicurien99

    Je n’ai pas eu le loisir de te souhaiter la bienvenue sur ce forum jusqu’à présent, c’est chose faîte maintenant. D’autant que tu nous apporte un message qui fait plaisir à lire, plein d’enthousiasme et d’espoir. Je vois que tu n’as eu besoin de personne pour découvrir les orgasmes prostatiques, chanceux homme.
    Je n’ai qu’à te souhaiter un excellent cheminement, tu sembles très bien parti pour découvrir encore et encore.

    #30516
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @epicurien99.
    C’est magnifique et plutôt rare de connaître autant de plaisir dès la deuxième session. J’en suis très heureux.
    Mais pour avoir tant d »énergie sexuelle je suppose que vous devez être plutôt jeune. A quand remonte votre premier essai avec votre vibro-masseur prostatique ?

    En attendant la suite de votre témoignage je vous souhaite un bon cheminement @epicurien99.

    #30525
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    Alors, merci pour vos commentaires.
    Pour répondre à Andraneros : non je ne suis pas jeune (j’ai eu 4 enfants d’un premier mariage, l’aîné a fêté ses 45 ans cette année… cela situe le bonhomme).
    Mais je fais beaucoup de sport (natation, vélo), je ne bois pas d’alcool, ne fume pas, prends soin de mon corps.
    Je vis seul depuis plusieurs années. Sexualité en solo. J’ai essayé le vibro il y a peut-être 1 an. Je ne me souviens plus. Sans succès, comme je l’ai écrit.
    Mais avec Aneros, ce fut foudroyant. Le truc, c’est que même sans, j’arrive a provoquer des orgasmes (ce fut le cas hier après-midi, après les longueurs dans la piscine, et ce, pendant plus d’une heure). C’est comme si il y avait un truc qui s’était déréglé (ou peut-être re-réglé) dans mon corps.
    J’ai hésité longtemps avant l’achat. Je ne regrette qu’une chose : ne pas l’avoir acheté plus tôt.
    Je dois dire aussi que, depuis quelques mois, je découvre les joies de l’amour avec un homme. C’est génial. Je suis heureux.
    A bientôt à tous pour d’autres aventures.

    #30526
    bzo
    bzo
    Participant

    hé hé j’adore ce site

    j’adore ce site, sa liberté,
    sa liberté, sa libre parole,
    qui nous donne l’opportunité d’exprimer et de lire en tout liberté,
    d’exprimer et de lire en tout liberté, des histoires de sexualités peu communes,
    des histoires intimes peu communes,
    des histoires de sexualité qui se libère,
    de corps qui se libèrent, de corps qui chantent,
    des paroles sur la sexualité qui se libèrent

    des chants d’amour,
    des chants d’amour et de désir,
    de désir et d’amour qui se libèrent
    de désir et d’amour qui libèrent,
    des chants d’amour, de désir et de partage,
    des paroles sur le désir et l’amour en partage,
    des chants sur le plaisir de la chair en partage,
    du désir en partage, de l’amour en partage,
    des paroles en partage

    #30529
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Ah bienvenu au club Epicurien. A 52 ans, je vis mon homosexualité avec mon compagnon depuis deux ans.
    Bonheur de l’épanouissement personnel, ou plutôt de sa personne, la découverte des plaisirs multiples et variés.

    #30533
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    Je continue à vous faire part de mon cheminement vers l’extase prostatique….
    Bonne lecture.

    Je viens de passer une nuit de folie.
    Je me suis couché hier vers 22:00 hres, comme d’habitude.
    J’avais emporté avec moi : un livre, du lubrifiant, mon aneros.
    Je n’ai même pas ouvert le livre….

    Lubrification abondante de mon anus et de l’aneros (hmmmm, c’est bon, annonciateur de plaisirs intenses)
    Musique d’ambiance, lumière tamisée.

    Je glisse l’aneros dans mon anneau musclé.
    Il connaît le chemin, pas besoin de GPS.

    Quelques respirations, quelques contractions, et le plaisir ne se fait pas attendre.
    On est là pour çà, non ?

    Cela dure au moins une heure.
    Je n’ai pas compté les orgasmes successifs, de plus en plus violents (quand on aime, on ne compte pas)
    Je ne contrôle plus rien.
    Mon corps est atteint de convulsions de plus en plus violentes, les jambes, les bras, le torse, la tête.
    Sur le dos, sur le ventre, mon corps se contorsionne dans tous les sens. C’est bon. C’est divin. C’est épuisant.
    Et ça recommence, et ça recommence, sans fin. Je halète, je gémis, je crie, je hurle parfois (oups, les voisins….)

    Je suis épuisé. Je me lève pour aller boire un verre d’eau. J’ai les jambes en coton.

    Mon pénis pleure. J’essuie une larme, porte le doigt à ma bouche.
    Il se sent délaissé, le pauvre. Lui qui me fut si fidèle au cours de toutes ces années.
    Jusqu’à présent, mon pénis est resté plus ou moins indifférent à ce qui se passe. Parfois il est en érection mais le plus souvent reste flasque. Un peu de mouille, mais pas de sperme. Et aucune éjaculation provoquée uniquement par la stimulation de la prostate.
    Cela viendra peut-être un jour. Mon ami s’occupera de lui tantôt.

    Il faut bien dormir. J’enlève le petit bijou, lui donne un baiser, et essaie de m’apaiser.
    Mais les orgasmes continuent anerosless.
    Il suffit que je me caresse les tétons, et c’est parti.
    Ils agissent comme de véritables interrupteurs de jouissance.
    Cela aussi, je l’ai découvert avec l’aneros. Avant, lorsque je me caressais les tétons, cela ne me faisait quasiment pas d’effet. Depuis que j’ai découvert le plaisir prostatique, ils sont devenus extrêmement sensibles. Quelques caresses, et c’est parti.

    Je m’endors finalement, repus mais heureux.

    3:00 heures du mat. Je me réveille. Je me tourne dans tous les sens dans l’espoir de retrouver le sommeil.
    Mais le désir est plus fort. Je lubrifie à nouveau puis réintroduit l’aneros.
    J’essaie de me rendormir comme cela couché sur le côté.
    Le sommeil ne vient pas, mais la jouissance oui.
    De nouveau plusieurs orgasmes très violents entrecoupés de moment de sommeil réparateur.

    Je me suis levé à 6 heures.
    J’ai changé les draps, car cet après-midi mon amour vient. On passera la nuit ensemble. Je suis impatient.

    Questions pour les plus anciens : peux-t-on devenir accroc de l’aneros ? comment appelle-t-on un drogué à l’aneros ?

    #30534
    bzo
    bzo
    Participant

    Questions pour les plus anciens : peux-t-on devenir accroc de l’aneros ? comment appelle-t-on un drogué à l’aneros ?

    oui et non

    c’est un plaisir tellement intense, on en veut plus, toujours plus
    mais de là à dire qu’il y a une dépendance physique, non, en aucune façon

    tu vas t’y habituer, enfin tu vas t’habituer à cette manne, à cette caverne d’Ali Baba en toi
    et tu vas devenir un peu plus raisonnable,
    en ce sens que tu vas te permettre des nuits plus tranquilles
    quand l’excitation de la découverte se sera calmée

    mais ne t’en fais pas, à moins d’avoir peu de volonté et de devenir accroc
    par manque de volonté
    mais alors tu pourrais devenir accroc à la télé,
    accroc à un gâteau particulièrement bon aussi, accroc à pas mal de choses,
    tu cours beaucoup de risque là

    #30537
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Questions pour les plus anciens : peux-t-on devenir accroc de l’aneros ? comment appelle-t-on un drogué à l’aneros ?

    Je rejoins bzo (salut bzo). Pas d’addiction pour moi. Juste une omniprésence de mon corps désir, des vibrations, des ondes, des vagues de chaleur.
    Mais pour moi l’addiction est une maladie qui laisse sans volonté, victime, d’un produit, d’un comportement.
    Ici, j’ai toute ma volonté de profiter de toutes les occasions possibles.
    Par ailleurs, le plaisir que nous prenons, que nous vivons, est à mon sens extrêmement positif, en ce sens qu’il est un grand pourvoyeur d’énergie et de sensations positives. Plus prosaïquement, ça me donne une pêche d’enfer.
    Continue sur ton chemin sans t’inquiéter d’une éventuelle addiction. Tout va bien se passer 😉

    #30560
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu demandes @epicurien99 :

    Questions pour les plus anciens : peux-t-on devenir accroc de l’aneros ? comment appelle-t-on un drogué à l’aneros ?

    La réponse est non en deux items :
    1. Soit tu as une tendance à l’addiction, pour dix mille raisons possibles, et si tu deviens « accroc » de l’aneros c’est la conséquence de cette tendance ; tu pourrais devenir « accroc » de bien d’autres formes de stimulation.
    2. Soit ton comportement est normal, dans le sens où tu ne mets en danger ni ta santé ni ton avenir, et le plaisir que te procure le massage prostatique va devenir une habitude autour de laquelle tu pourras organiser ta vie, sans pour autant être prisonnier de ce plaisir. Aimer la musique et organiser ton agenda en fonction des concerts auxquels tu veux assister, est-ce être dépendant ?

    Attention ne pas devenir maladivement dépendant de ton plaisir prostatique n’empêche en rien que cette découverte puisse bouleverser ta vie et la perception que tu as de ton corps. Mais, à la lecture de tes messages, j’ai l’impression que tu as déjà eu à gérer certain bouleversement de ta vie.

    Bon cheminement @epicurien99.

    #30614
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    Mes voyages vers le plaisir ultime continuent.
    Mercredi soir, je me suis couché à 21:00 heures.
    Mise en conditions : musique relaxante, éclairage tamisé.
    Les premiers orgasmes sont survenus assez vite. Et cela a duré 2 heures.
    Dans toutes les positions (sur le dos, sur le ventre, en « levrette »), le plaisir est le même.
    Puis il fut temps de dormir. Petite douche, rangement dans la chambre et dodo.
    Mais mon corps en réclamait plus. Plusieurs phases de contractions involontaire, plus ou moins violentes.
    Je constate que tout ce temps, mon penis reste au repos, ne « pleure » pas ou très peu.
    J’ai terminé par une masturbation suivie d’une éjaculation alors que j’étais en plein orgasme prostatique. Deux orgasmes en même temps. C’est fabuleux.

    Jeudi soir, je me suis couché à 20:30 heures
    Même scénario.
    A un certain moment, j’ai ressenti une vague de chaleur intense au niveau de la prostate (comme le décrit Epicture).
    C’est bluffant. Vers quoi suis-je parti ? Et toujours ces convulsions après avoir enlevé l’aneros et en attendant de trouver le sommeil. Même chose le matin au réveil.
    Vivement ce soir. Je sais que je vais remettre cela.
    Bien sûr, j’ai la chance (?) de vivre seul. Je peux m’adonner à ce nouveau plaisir quand je veux.
    J’ai aussi pris rdv chez mon masseur préféré : massage thérapeutique suivi d’un massage érotique (incluant un massage de la prostate). Je me demande comment va réagir mon corps pendant cette phase. Je vous raconterai.

    A bientôt

    #30617
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Epicurien99,

    peux-t-on devenir accroc de l’aneros

    Quand bien même on pourrait devenir accroc, et alors? C’est une saine addiction 🙂
    Je suis content de constater que tu progresses à la vitesse de la lumière. Excellent comme plaisir, n’est ce pas? 🙂

    #30625
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Oh oui, le matin au réveil !!! j’adore. Etat de relaxation maximal, et le corps qui se fait plaisir pour bien commencer la journée. Pour peu que mon ami vienne se coller à moi, et là c’est l’extase…

    #30772
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    Nouvelle nuit de folie.
    Hier, je me suis couché tôt, j’ai lu un peu puis dodo. C’était relâche.

    Mais à une heure du matin, je me réveille.
    Mon corps est en demande.
    Je ressens plusieurs mi-orgasmes, anerosless.

    Je n’y tiens plus. Mon corps en demande plus.
    J’étale un essuie de bain sur le lit.
    Je lubrifie mon anus et l’anéros.
    Je l’introduit. Il connaît le chemin. Il sait ce qu’il doit chercher, et le trouve.
    Et la danse commence.

    Cela durera jusque 4 heures.
    Trois heures de pur plaisir, entrecoupées de quelques moments de sommeil réparateur.
    Sur le dos, le côté, le ventre, à genoux les coudes posés sur le matelas
    Toutes ces positions apportent des sensations différentes.

    J’ai aussi réessayé avec le masseur vibrant.
    Bonnes sensations, mais ne vaut pas l’anéros.
    Trop encombrant dans le rectum, trop bruyant.

    Le moment de pure extase :
    contraction des muscles rectaux comme pour expulser l’anéros
    puis très forte contraction des muscles anaux pour ramener l’anéros en contact avec la prostate.
    Cela plusieurs fois de suite, suivi de petites contractions anales pour faire bouger le masseur.
    C’est une sensation de bien-être intense.

    A 4 heures, je fais un peu de toilette et espère terminer ma nuit.
    Mais mon corps en a décidé autrement.
    Anerosless, j’ai encore plusieurs orgasmes très violents.
    Quelques contractions légères de l’anus suffisent. Ou caresser les tétons.
    C’est comme si ma prostate avait gardé en mémoire le contact de l’anéros.

    Alors, je me suis levé à 7 heures.
    Petit déjeuner, passage à la piscine de la ville, 40 longueurs, hamman, sauna, jacuzzi.
    Là aussi, je dois me contrôler. Le simple fait d’être étendu sur le banc dans le sauna provoque déjà des vibrations.
    Si je laisse aller, c’est parti pour un tour.
    Bien sûr, c’est un endroit public. Pas question de se laisser aller.

    Je vous avais dit que j’avais rendez-vous pour un massage érotique.
    Ce fut sublime.
    Les massages de la prostate, tantôt avec un doigt, tantôt avec un vibro-masseur m’ont fait connaître plusieurs orgasmes.
    S. , mon masseur, est obligé de me couvrir la bouche pour atténuer mes gémissements et mes cris (son salon est dans un appartement, en ville)
    Il multiplie les positions (sur le ventre, sur le dos, jambes en l’air, à genoux les coudes sur la table de massage)
    Je me prête à tous ces jeux sans aucune inhibition. Il joue de mon corps comme d’un instrument de musique.

    Tout a changé complètement depuis que ce partenaire de jeu (anéros) est entré dans ma vie.
    Je dois avouer que je n’y croyais pas. Quand je lisais des articles sur l’orgasme prostatique, je me disais que ce n’était pas possible. Maintenant j’y crois pour l’avoir vécu aussi intensément.

    Autre conséquence (plus triviale, celle-là) :

    Avant, lorsque je voulais jouer avec mon corps, j’utilisais parfois un dildo réaliste, un plug ou le masseur prostate vibrant.
    Ces sextoys emplissent le rectum et demandent donc, pour un confort total avant, pendant et surtout, après, de faire un lavement. Ce qu’il n’est pas conseillé de faire trop souvent de manière à ne pas détruire la flore rectale et intestinale.

    Avec l’anéros, tout cela n’est plus nécessaire. Le plus souvent il ressort de son voyage dans ma grotte intime totalement propre (à peine quelques petites taches parfois).

    Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.
    A bientôt pour d’autres aventures.

    #30773
    Avatar
    Adam M.
    Admin bbPress

    J’adore lire cette thread, entre les expériences réussies d’@Epicurien99, et les mots de @bso qui me touchent au plus profond sur l’intérêt du site. Merci à vous. Continuez à sexplorez, vous êtes beaux. Pleins de belles ondes pour vous.
    Amicalement, Adam.

    #33395
    Epicurien99
    Epicurien99
    Participant

    Bonjour à tous,
    Six mois que je n’ai plus rien posté ici.
    Vous allez croire que j’ai abandonné les plaisirs prostatiques après des débuts si prometteurs. Et bien non, au contraire. C’est vrai que il y a un peu de relâchement (j’ai eu l’immense plaisir de connaître d’autres satisfactions sexuelles entretemps), mais, ces derniers temps, j’ai repris l’usage régulier (presque tous les jours, en fait) de mes jouets Aneros, et, ce n’est que du bonheur.

    Je dis mes jouets, car, entretemps, je me suis offert le PROGASM ICE.
    Déjà que c’est un bel objet, on dirait du verre, il est très beau (bon, je ne vais quand même pas le mettre sur la cheminée), mais quel plaisir. Là, il rempli bien la cavité rectale, et le contact avec la prostate est assuré à 100 %.
    Une série de contractions/décontraction puissantes de l’anus le fait bouger à l’intérieur comme un dildo, ou, mieux encore, comme le sexe de mon homme. Et comme il a un bon diamètre, je le sens vraiment bien. Et pas besoin des mains !

    Pour chaque séance, je commence d’abord avec l’HELIX, pour provoquer quelques orgasmes, habituer mon corps à la présence de ce corps étranger (bon, pas si étranger que cela, il le connaît bien maintenant), puis je passe au PROGASM.
    Ce qui est extraordinaire avec le PROGASM, c’est que je peux avoir des orgasmes, un plaisir intense, sans tous ces soubresauts de mon corps. C’est vraiment nouveau.

    J’ajouterai une petite constatation (peut-être l’un de vous pourra m’expliquer) :
    j’aime me coucher sur le côté, en repliant une jambe (position chien de fusil), cette position est très confortable et provoque de puissants orgasmes qui commencent généralement par un léger tremblement des fesses, puis se propage à tout le bas ventre, ensuite à tout le corps. Ce que j’ai remarqué : si je suis côté sur le côté droit, jambe gauche repliée, c’est du tonnerre ; par contre, couché sur le côté gauche, aucun effet : Pourquoi ? L’un de vous a-t-il une explication ? Bien sûr, je sais comment je dois me positionner pour avoir du plaisir.

    Voilà, je voulais vous rassurer. Je n’en ai pas terminé avec le plaisir prostatique, bien au contraire.

    A bientôt,

    #33396
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je suis heureux de lire, @epicurien99, que tu continues ton cheminement avec bonheur et toujours autant de jouissance. Je partage ton opinion, le Prograsm Ice transparent est un magnifique objet qui a en plus la caractérstique d’être unique, chaque bulle d’air étant elle-même unique.

    Pour l’utiliser comme un véritable Aneros, c’est à dire un masseur qui agit par ses glissements à l’intérieur du rectum, et non comme un quelconque gode qui écrase les parois rectales par son volume, il faut une musculature périnéale et rectale puissante doublée d’un excellent contrôle des contractions. Tu mérites nos félicitations pour avoir atteint ce niveau de maîtrise. C’est intéressant de voir comment ton corps réagit différemment aux stimulations procurées par le Prograsm.

    Je n’ai pas d’explication à donner sur ta paralysie orgasmique couché sur le côté gauche. Je peux seulement apporter mes propres constatations
    • J’ai maintenant moins de plaisir sur le côté que sur le dos, alors que j’ai ressenti mes premières contractions involontaires sur le côté,
    • Je ne ressens quasiment rien, moi aussi, quand je suis couché sur le côté gauche ; ce que je peux ajouter c’est qu’en général, donc même en dehors de mes sessions de massage prostatique, je suis plutôt mal à l’aise quand je suis allongé sur le côté gauche. Est-ce le cas pour toi ?

    J’aurais été très étonné d’apprendre qu’après de tels débuts tu aurais abandonné la pratique du massage prostatique. Si comme tu l’écris tu as

    eu l’immense plaisir de connaître d’autres satisfactions sexuelles entretemps

    Tu as très bien fait. La vie est faite de découvertes et celle des orgasmes prostatiques n’interdit évidemment en rien d’en faire d’autres. J’espère que tu prendras un peu de temps pour nous en parler. Les autres thématiques de notre forum n’attendent que des témoignages comme celui que tu pourrais faire pour prouver que l’orgasme prostatique n’est pas le seul sujet traité pour illustrer une sexualité ludique, épanouissante et respectueuse.

    Bon cheminement @epicture99.

    #33418
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour @epicture99,

    Je dis mes jouets, car, entretemps, je me suis offert le PROGASM ICE.
    …..
    Là, il rempli bien la cavité rectale, et le contact avec la prostate est assuré à 100 %.
    Une série de contractions/décontraction puissantes de l’anus le fait bouger à l’intérieur comme un dildo, ou, mieux encore, comme le sexe de mon homme. Et comme il a un bon diamètre, je le sens vraiment bien. Et pas besoin des mains !

    Pour chaque séance, je commence d’abord avec l’HELIX, pour provoquer quelques orgasmes, habituer mon corps à la présence de ce corps étranger (bon, pas si étranger que cela, il le connaît bien maintenant), puis je passe au PROGASM.
    Ce qui est extraordinaire avec le PROGASM, c’est que je peux avoir des orgasmes, un plaisir intense, sans tous ces soubresauts de mon corps. C’est vraiment nouveau.

    J’avais aussi commandé un PROGASM ICE (transparent), pas dispo car victime de son succès, j’ai du me rabattre sur le ICE noir…
    C’est malgré tout une excellente surprise et je te rejoins totalement, la sensation de pénétration et de remplissage est en effet assez saisissante, du coup je me laisse aller a des fantasmes homosexuels qui boostent les orgasmes. 😉
    Je joue avec et la détente du rectum, je me cambre et je m’offre dans l’attente d’une pénétration… mmhhh…
    Je commence aussi avec un plus petit modèle : le Progasm Junior que j’adore car il réveille très rapidement mon désir,
    puis c’est le Progasm (big) ou bien mon jouet fétiche le Pure Wand « Like »…. L’alternance des deux est carrément géniale et rends hystérique, (surtout avec la grosse boule du Pure Wand, le plaisir est unique…)

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 22)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.