#10422
HyménéeHyménée
Participant

Bonsoir,

Le plaisir de lire les messages des aspirants aux orgasmes prostatiques est équivalent à celui de regarder de jeunes amoureux se bécoter : on avait oublié les plaisirs des premiers instants, les doutes, les désirs. Et les relire les fait revivre. Merci à vous 🙂

Pour ma part, la séance dure généralement une heure trente, dont dix à trente minutes de chauffe, suivant mon état de tension et d’envie. Aujourd’hui par exemple, j’ai dû gérer une détresse humaine. Ca m’a pris plus de temps ce soir pour lâcher prise.

Je suis par contre à chaque fois sûr d’arriver aux extases. Ces dernières diffèrent toujours en essence, les plus sublimes étant celles qui émergent dans un moment de vie sans tension (ça arrive), et quand l’envie de s’envoler est forte. La montée est alors instantanée, tant le corps y est prêt et l’attend avidement.

Ce soir, la séance est partie en fait sans réelle envie, mais plutôt par besoin de dissiper la détresse d’autrui, de l’absorber, la digérer, ne pas oublier que la vie ne consiste pas qu’en cela.

Je vous précise que j’utilise l’Aneros Vice, pour atteindre la béatitude.

D’où ce conseil, afin que ce message cadre parfaitement avec ce fil de discussion : aidez-vous des vibrations 🙂