#10697
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonsoir @yastrale,
Félicitations pour les résultats que vous a apportés votre apprentissage assidu et grand merci de partager votre expérience avec notre communauté.

Tous les témoignages sont importants car ils enrichissent le stock d’expériences qui vont aider les nouveaux venus et ceux qui progressent lentement à atteindre le Super O’. Notre forum est très jeune mais nous avons plusieurs témoignages de vagues de plaisir intenses ressenties sans insertion d’un Aneros qui confirment celles que l’on peut lire sur d’autres forums. Vous connaissez les deux facettes de ce plaisir sans masseur. L’une est le déclenchement volontaire par un travail de contraction associé à une bonne relaxation et à la concentration sur ses sensations internes. L’autre est le cadeau représenté par les échos de plaisir qui se répètent bien après une session régulière.

Comme d’autres intervenants vous souhaitez partager votre expérience avec votre épouse. Les témoignages et questions à ce sujet répartis sur ce forum montrent que ce n’est pas toujours facile. Beaucoup dépend de la qualité de la relation sensuelle qui existe entre vous et votre épouse. Si votre vie sexuelle vous a déjà conduit à suivre des chemins de plaisir à l’écart de la route (je pourrais dire routine) « normale », il vous sera plus facile d’aborder le sujet. Si ce n’est pas le cas il faudra beaucoup de délicatesse pour expliquer la découverte de votre nouvelle sensualité, pour expliquer que votre recherche de cette jouissance profonde vous rapproche d’elle et vous rend encore plus amoureux que vous ne l’étiez.

Chaque couple est différent et les recettes de la communion sont aussi différentes. Plus vous sentez d’écart entre votre désir de partage et votre relation, plus vous devez prendre du temps, rassurer votre partenaire qui peut légitimement s’inquiéter des changements qu’il ou elle constate, respecter les réticences qu’il ou elle manifeste.

Dans la même phrase vous posez une autre question en souhaitant que votre épouse soit sur « la même longueur d’onde ». La réponse est difficile dans la mesure où vous ne nous dites pas quelle est sa relation au plaisir, à la recherche délibérée du plaisir, à l’utilisation de divers objets ou moyens pour atteindre le plaisir. En effet pour accéder au même niveau de jouissance orgasmique que vous il est possible qu’elle ait à faire ,elle aussi, un apprentissage ce qui suppose qu’elle manifeste un grand désir de plaisir.

Je vous rejoins sur les conséquences que notre découverte d’une jouissance bouleversante ont sur notre manière d »appréhender les relations humaines.