#15623
JieffeJieffe
Participant

Wahou, super, des copains… 🙂
Je n’en suis qu’à mes débuts, mais je me reconnais tellement dans vos discours. J’avais un grand rêve (un grand fantasme), de me retrouver au moins pour une journée dans la peau d’un femme. Au delà de ça, j ‘ai lu avec attention votre discussion, et je ressens exactement les mêmes choses, les mêmes désirs. J ‘ai encore beaucoup de chemin à faire, je n’ai qu’une séance au compteur, mais l’orgasme que j’y ai vécu s’est déclenché grâce à cette ouverture que vous mentionnez, cette offrande.
Pour que nous ayons accès à leurs délices, pour qu’elles aient accès à leur plaisirs, les femmes doivent s’offrir, physiquement. Elles s’abandonnent à l’autre. Leurs corps presque ne leur appartient plus, elles peuvent se concentrer uniquement sur ce qu’elles ressentent. C’est peut être ce que nous appelons le lâcher prise.
Nous autres, nous avons une position plus dominatrice, actrice. Et si le plaisir prostatique se rapproche de la jouissance féminine, c’est peut être qu’il est nécessaire qu’il passe par l’acceptation de le part de féminité qui sommeille en chacun de nous.
J ‘ai vraiment hâte de pouvoir retenter l’expérience.
Merci à vous deux.