#17480
luckylucky
Participant

Bonjour à tous,

Je me rends compte qu’il faut donner des nouvelles de temps en temps, ça peut aider non ?
Encore merci à ce site, à NXPL, Andraneros et tous ceux qui participent, on se sent moins seul.
Quel est mon quotidien, aujourd’hui que ma découverte est bien entamée ?
Mon état habituel est orgasmique (prostate) si bien que je gère mes pauses (travail, discussion, réunion….). Dans les temps de pause, il ne faut pas qu’il y ait quelque chose qui dépasse. Je veux dire par là qu’il ne faut pas qu’il y ait une source d’excitation sinon le chemin de l’orgasme se rapproche. Exemple :
Lors d’un repas entre amis, une des convives passe à côté de moi et frôle mon bras avec son sein, aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Je me suis mis en retrait immédiatement puisqu’immédiatement j’ai ressenti un spasme dans le ventre.
Il faut que j’évite dans les temps de pause les sources d’excitation.
Le soir :
Dans mon lit, je me décontracte. Les premiers spasmes arrivent. Je me caresse, cela augmente en intensité. J’ai bientôt envie d’être prise. Etre prise : voilà quelque chose qui prend de l’ampleur. C’est comme si les orgasmes prostatiques m’y conduisaient forcément. C’est mon anus qui palpite mais pas seulement il y a quelque chose d’autre qui s’ouvre et je ne sais pas quoi. Je dirais bien qu’il s’agit d’une porte d’énergie au niveau du périnée…
Je ne tiens plus, je prends un gode et je me sodomise. J’obtiens des orgasmes anaux très puissants. Le liquide prostatique coule en quantité aussi importante qu’une éjac. Traversé par ces orgasmes, mon sexe alterne les érections et les repos…. Je n’éjacule pas. Je ne cherche pas à éjaculer.
Lorsque je n’en peux plus, je me libère du gode et je me mets sur le côté pour dormir. Et là je suis bercé par des orgasmes prostatiques jusqu’à ce que je m’endorme.
Le matin :
A peine réveillé je ressens des orgasmes prostatiques. Une fois sur deux à peu près, je me force à éjaculer (Je me caresse les tétons et le frein de mon pénis très légèrement. La masturbation ne me convient plus. Elle me fait débander et est donc devenu contre-productive). J’éjacule pour calmer un peu mon corps surtout pour la journée qui suit. Ca le calme un peu, juste un peu !
J’ai une activité orgasmique très intense.
Tout va bien !
A bientôt
Lucky