#19257
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je suis heureux @Lerris, que la modification de votre Aneros vous facilite son utilisation sans altérer son efficacité. Apprendre la stimulation de la prostate avec les masseurs conçus pour cette action peut demander plus de temps que celui dont nous disposons. Tout ce qui facilite l’intégration de cette découverte dans notre vie quotidienne est bienvenu. Cette réduction de l’encombrement du masseur ne modifie évidemment pas la position de son bras « avant » sur le périnée. Il est évident que la position assise facilitée par la suppression de la poignée tend à augmenter la pression de ce bras sur la peau et à créer une gêne.

Du côté des sensations, en général, j’ai l’impression que je progresse petit à petit. Ma sensibilité se réveille et augmente chaque fois que je fais une séance. Ça se construit avec le temps.

Vous mettez bien en évidence que pour ceux qui progressent « lentement » l’absence de résultats spectaculaires n’empêche pas l’accumulation des « petits » progrès qui session après session modifient l’expérience et apportent plus de plaisir et plus de satisfaction.

En parlant d’orgasme, par contre, je ne l’atteins pas forcément, ou pas tout le temps. C’est toujours le même problème, difficile de dire si j’en ai ou pas car je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. Une des sensations que je pense reconnaitre comme telle se manifeste quand je m’endors suite à la relaxation ou que je me réveille la nuit, à ce moment une sensation puissante monte en moi et puis je suis transporté sur un petit nuage avec une sensation de plaisir diffuse.

Votre remarque est très juste. La perception d’un plaisir incontrôlable, extrême, bref, spasmodique et rassasiant associée à l’orgasme avec éjaculation que nous connaissons depuis notre adolescence est complètement diluée dans cette nouvelle expérience. Quand notre cheminement nous conduit à ressentir cette nouvelle forme de plaisir, elle peut être si différente de ce que nous attendons que nous ne la reconnaissons pas. C’est pourquoi il est si important de ne rien attendre pour être prêt à tout recevoir.

Dans le forum du fabricant on lit que si vous avez un orgasme de la prostate vous le savez sans avoir besoin de vous le demander. On lit aussi souvent que des aneronautes ont compris qu’ils avaient eu des orgasmes prostatiques bien après le moment de l’expérience mais qu’ils ne les avaient pas reconnus pour tels sur le coup, parce que leur ressenti était très différent de leurs attentes. Il est naturel de se demander comment reconnaître l’orgasme prostatique mais cette question est bien moins importante que le cheminement dans lequel on s’engage.

Vous nous décrivez un orgasme si intense qu’il semble vous avoir effrayé. L’intensité de votre orgasme c’est la violence des contractions musculaires qui l’ont accompagné, la force des signaux nerveux reçus et émis par votre cerveau et l’ampleur des sécrétions hormonales libérées dans votre organisme. Ces réactions consomment beaucoup d’oxygène et d’énergie (sucre) et expliquent simplement votre sensation de faiblesse le temps que les équilibres reviennent. Il n’y a aucune crainte à avoir dans la mesure où votre alimentation est suffisante et équilibrée.

De mon point de vue la présence de l’Aneros n’aggravera pas ce ressenti. Au contraire cette présence peut vous aider à mieux vous concentrer, à mieux vous détendre, à mieux vous laisser aller et au final à fluidifier la succession de micro-événements qui vous conduira vers la jouissance. Vous pouvez considérer que l’Aneros n’est pas un engin explosif brutal mais une clé qui vous permet d’entrer en douceur.

Qu’entendez-vous par « mon corps stoppe ses contractions » ? Etait-ce la suite des contractions orgasmiques ou le retour des sensations qui vous ont conduit à la salle de bain ? Ces contractions généraient-elles du plaisir ou de la douleur ?

Vous êtes de plus en plus avancé dans votre cheminement @Lerris et vous parvenez à libérer de formidables énergies en vous. Vous irez beaucoup plus loin si vous parvenez à approfondir votre état de relaxation et d’acceptation de ce que vous offre votre corps. Bon cheminement @Lerris.

PS : Ne soyez pas désolé @Lerris. Chacun s’exprime comme il est. La qualité de vos témoignages rend leur lecture passionnante. Je suis sûr que nombreux sont les lecteurs du forum qui vous lisent avec grand intérêt même si très peu réagissent.