#20060
AvatarLerris
Participant

Salut à tous,
Je reviens faire un petit bilan de ces 3 semaines passées.

Comme je l’avais annoncé, j’ai multiplié les sessions exclusivement avec l’Aneros Helix. J’ai un peu plus de moments seuls à la maison, j’en profite.
Mon objectif, durant ces sessions, était surtout de me détendre totalement. Je n’ai pas tout le temps réussi, mais je pense avoir progressé. A chaque expirations, j’essayais de me relâcher un peu plus, en me concentrant sur les zones posant le plus de problèmes.
J’ai également entrepris de travailler la souplesse de mes muscles régulièrement, afin de réduire les tensions.

La bonne nouvelle, c’est que durant une ou deux sessions, j’ai retrouvé les fameux nuages dont je parlais plus haut.
La mauvaise nouvelle c’est que, comme d’habitude lorsque je crois avoir trouvé la « bonne méthode », je me suis acharné et je n’ai pas retrouvé ces sensations… Grosse frustration.

Aujourd’hui, j’ai décidé de reprendre les bases du traité Aneros, tout en profitant de ce que j’ai acquis.
J’ai donc procédé à une période de relaxation en début de séance, puis j’ai entrepris de légères contractions. Habituellement, j’avais tendance à ne rien faire, à me laisser faire, et donc j’ai eu un peu de mal avec ces contractions volontaires. Je me suis aperçu de deux choses. Un, certains de mes muscles du bas ventre sont plutôt fatigués et avaient tendance à me faire mal. Signe que je devrais sans doute me reposer. Deux, j’ai beaucoup de difficulté à suivre les instructions du traité Aneros au niveau de la coordination respiration/contraction. Je m’explique dans le traité, il est dit (en résumé) qu’il faut inspirer (le ventre se gonfle) et contracter légèrement à ce moment-là. Puis, il faut expirer et détendre les muscles. Or, dans mon cas, je trouve bien plus naturel de faire l’inverse. En fait, si je laisse faire mon corps, les muscles rectaux se contractent à l’expiration et se détendent à l’inspiration. Est-ce normal ? Et surtout, est-ce un problème pour la progression ?

Pour en revenir à la session, j’ai ressenti des sensations différentes de mes précédentes séances. Dans le sens où j’ai beaucoup plus senti l’Aneros bouger et, à la fin, j’avais le souffle court et l’Aneros faisait de court va et vient assez agréable sur la prostate, qui m’ont un peu fait décoller (mais pas de nuage par contre). La séance m’a laissé tremblant avec l’esprit léger.

Pour résumer tout ça, je suis encore paumé 😀
Je ne sais pas si je dois continuer mes sessions pendant lesquelles je ne fais rien à part respirer et me détendre, ou si je dois plutôt suivre le traité, comme je l’ai fait pendant cette dernière séance, et contracter légèrement jusqu’à ce que mon corps prenne le relais…