#20474
AvatarLerris
Participant

Merci d’avoir pris le temps de me lire et me répondre. Ça me soulage un peu de pouvoir en discuter.

Je n’ai pas refait de séances avec l’Aneros depuis un moment, mais je ne saurais pas dire combien de temps. Peut-être une semaine.
Mais, même sans ça, mes muscles continuent à travailler. Ça a toujours été comme ça. J’ai surtout progressé en dehors des séances, ma prostate reste active sans avoir à utiliser l’Aneros. Donc difficile de se reposer complètement puisque ça veut dire que je ne dois pas recevoir de stimulus visuels, par exemple, sinon paf, les muscles s’activent. Peut-être même qu’avoir une relation sexuelle ou se masturber normalement peut jouer aussi, car je sais qu’à présent cela stimule beaucoup plus ma prostate qu’avant. Il faudrait presque que je stoppe tout pendant des semaines…

Je ne sais pas s’il y a une connexion nerveuse directe et physique entre ma prostate et les muscles de mon visage. Je sais juste que, quand ma prostate est stimulée (avec ou sans Aneros) certains muscles ont tendance à se crisper involontairement (et pas que dans le visage). J’ai fait un gros travail pendant une période pour éviter que cela n’arrive, en me concentrant pour tout relâcher. Sauf que lorsque les sensations de la prostate sont trop fortes, ou même que j’ai un orgasme, ça devient assez difficile de tout contrôler.

Ce que je pense, c’est qu’à un moment donné, il y a eu une surcharge de sensations et donc de crispation. Que les nerfs et les muscles dans la zone de mon visage ont été surexcités et que maintenant ils ont du mal à retrouver leur état normal.
Si jamais j’arrive à calmer tout ça et que je veux reprendre ma progression, je vais devoir le faire à tâtons, doucement. L’appréhension que la situation recommence risque de ne pas beaucoup m’aider…