#21983
ArnaudArnaud
Participant

Bonjour Papy, Matou,Aneveil,

C’est avec beaucoup de plaisir et d’intérêt que je lis vos réactions, commentaires et avis concernant le sujet que j’avais lancer il y a quelques temps déjà. Je crois que c’est un sujet important qui concerne chaque homme. Passé la jeunesse, c’est à la maturité, vers la cinquantaine que tout homme devrait se préoccuper de la santé de sa prostate. Les problèmes prostatiques et le cancer de la prostate touchent beaucoup d’homme. C’est une réalité statistique. Il faut savoir que les progrès en la matière sont énormes, raison de plus d’oser se faire dépister en consultant son médecin traitant et un urologue. Pas de panique à bord donc. C’est simplement une question de bon sens. Le premier examen est le touché rectal. Celui-ci déterminera les investigations futures.On ne traite plus le cancer de la prostate comme il y a 10 ans !
Revenons au plaisir, le coeur de ce forum intéressent et sérieux.
Personnellement j’ai don subit l’ablation intégrale de la prostate. L’opération s’est bien déroulée . J’ai retrouvé une érection +/- normale environ 6 mois après l’opération. Grand bémol cependant : plus d’éjaculation mais … toujours du plaisir. C’est un plaisir difficile à expliquer. C’est comme une éjaculation « sèche ». Malheureusement, mon cancer s’est rappelé à moi environ 3 ans après l’opération. J’ai dû suivre un traitement hormonal qui a eu comme effet chez moi de développer légèrement mes seins mais aussi pour mon plus grand plaisir la sensibilité de ceux-ci ainsi que des tétons et mamelons. Actuellement, pas de plaisir prostatique mais un plaisir accrus au niveau des tétons. C’est je crois une autre dimension en matière de plaisir. Je crois intimement que se « travailler » les tétons peut être complémentaire aux plaisir prostatique procuré par l’ANEROS . Lorsque je me masturbe les tétons, c’est tout mon bas-ventre qui devient sensible et ma verge qui s’émoustille ! C’est un plaisir tout à fait unique que je conseille à vous toutes ( et oui mesdames ! ) et tous.
Quant à Matou, j’aimerais le rassurer en lui disant qu’il a tout à faite raison. Ce n’était pas mon intention de ne pas vouloir partager expériences et nouveaux plaisirs personnels. Ce serait d’ailleurs une erreur de ma part. Je voulais simplement avoir de temps en temps un petit mot plus personnel et réconfortant.
De tout coeur, merci à toutes et à tous,
Arnaud