#24567
JieffeJieffe
Participant

Souvent aux symptômes que tu décris @jieffe les personnes dépressives en ajoutent un autre que leur entourage supporte d’autant plus mal qu’il échappe à toute rationalité. Elles reproduisent en boucle des comportements inadaptés dans des situations apparemment résolues quelques semaines voire quelques jours plus tôt. Cela signifie que, même si tu peux avoir avec ta femme une conversation positive à l’occasion d’un moment propice, tu ne peux pas être sûr que la ou les conclusions de votre discussion restent valides longtemps après. Il faut donc en permanence être patient, attentif et rassurant.

Oui, c’est exactement ça. Je me suis aperçu de tout ça, et à l’occasion d’essais, j’ai regretté par la suite d’avoir été franc. C ‘est pourquoi je ne pense pas en parler directement tout de suite. En revanche, je pense tout de même en parler, avant qu’elle ne le découvre, mais sans rentrer dans le détail. Du type ‘j’ai découvert une pratique sexuelle orientée tantrique (par exemple) et solitaire’. Car comme tu le précises, je suis persuadé que

dans sa dépression ta femme sait que tu as besoin de vivre ta sexualité

et qu’elle est consciente que

son état et les effets des médicaments qu’elle prend ou a pris réduisent sa libido à néant,

Parce que tu es complètement dans le vrai.

que tu es en mesure de lui prouver quotidiennement que cette pratique ne t’éloigne pas d’elle,

Je pense que cette pratique peut au contraire me permettre de mieux accepter les difficultés du quotidien. J’ai pu remarquer à la lecture de différents témoignages qu’il pouvait y avoir une dimension spirituelle dans la pratique du massage de la prostate, et que les découvertes que l’on y fait peuvent changer notre comportement et faire de nous une personne meilleure pour les autres.
Peut-être pourras tu répondre à cette question?
Ma sexualité est aujourd’hui presque inexistante, et je finis par perdre le désir. Moins on mange, moins on a faim! Je me dis que cette pratique peut me permettre de trouver un équilibre qui lui sera également bénéfique. On ne peut aider autrui que si l’on va bien soi même. Enfin c’est ce que je pense. Je m’imagine qu’en connaissant les orgasmes prostatiques et en pratiquant je vais rencontrer une sérénité et une force intérieure qui ne peut qu’être bénéfique pour tous le monde, mais je me trompe peut-être?
Merci en tout cas pour ta réponse Andraneros, tu as bien cerné le problème que tu sembles connaître.

Pour répondre à ta dernière question, oui mais cette évolution a pris du temps et ne s’est faite, très vraisemblablement, que parce que les bases de notre relation étaient saines.

J’imagine qu’en fonction des personnes, ça peut prendre du temps, mais aujourd’hui tu dois être heureux d’avoir pris la décision d’en parler. Cela renforce ce qui se dit régulièrement, que le dialogue est préférable au silence. Tu sembles vivre une belle aventure avec ta compagne. Dirais tu qu’elle est meilleure qu’avant que tu ne lui en parles?
Au plaisir de te lire (toujours renouvelé).