#24732
JieffeJieffe
Participant

mais ce qui me manque sûrement pas, c’est le plaisir que je peux ressentir en tant qu’homme…j’ai baigné pendant près de deux heures dans les eaux extraordinaires du plaisir féminin

Et bien moi, je serai curieux d’avoir ton retour après avoir fait l’amour ‘normalement’ avec une femme. J’ai dans l’idée que tu serais surpris. Je ne pense pas que tu retrouverais les sensations que tu connais avec ton masseur, mais tu ne retrouverais pas non plus les sensations dont tu dois avoir le souvenir, avant ta période d’abstinence. Je veux dire par la que je pense que la pratique du massage prostatique ouvre des portes aux hommes sur le plaisir qu’ils peuvent attendre de leur corps. Nous sommes trop conditionné dans le mythe du ‘queutard’. Un homme, ça baise avec sa queue, ça défonce, ça défouraille et ça ne prend du plaisir qu’avec sa queue. Mais lorsque l’on découvre que nous aussi, comme nos compagnes, nous pouvons éprouver du plaisir, voire décupler notre plaisir pénien avec des caresses, que nous aussi nous avons une certaine sensibilité des seins, des fesses…etc. L’éjaculation dans un vagin (ou autres) n’est pas une fin en soi, et n’est pas forcément synonyme d’orgasme à tout rompre.
Si les hommes étaient un peu plus éduqué dans ce sens, les femmes aussi y gagneraient.

si on devait compter que sur sa propre queue et ce qu’on peut en tirer,
ce serait qu’un repas de miettes auquel on aura participé,
avec juste le moment de l’éjaculation comme feu d’artifice dans nos veines

Oui, c’est ça, ça monte et pouf!!!! C’est d’ailleurs cette frustration qui m’a emmené à faire des recherches, et je suis arrivé au plaisir prostatique.