#25031
bzobzo
Participant

mais en période d’apprentissage, j’ai l’impression qu’une pratique régulière et rapprochée serait plus productive

il n’y a aucun problème à pratiquer tous les jours, quand on est dans sa période d’apprentissage,
c’est même un bon signe, je dirai, de ton envie

je ne pense pas pratiquer de façon frénétique

quand bien même, ce serait le cas, il n’y a aucun problème à cela,
j’ai pratiqué pendant des mois tous les jours et les week-end et les jours de congé, 2,3 fois par jour,
c’était une période passionnante,
on est un peu comme Christophe Colomb progressant sur un continent inconnu
mais il faut d’abord mettre pied à terre
et ne plus errer perdu sur l’océan des incertitudes concernant sa pratique

après une première période, que je qualifierai, des balbutiements, (l’océan des incertitudes)
(cela peut durer de quelques minutes pour les plus précoces, à une éternité
pour ceux qui n’ont vraiment pas d’aptitudes ou se sont engagés dans une mauvaise direction ),
il y a ce que j’appellerai la période de l’apprentissage,
là tu as déjà en main des pistes pour progresser
et tu vas aller de découverte en découverte, la technique va s’affiner, se diversifier
(enfin j’espère pour toi que tu ne seras pas du genre piquet avec juste les muscles autour du masseur qui bougent),
les orgasmes seront de plus en plus nombreux, de plus en plus forts

cette deuxième période, on ne peut pas vraiment se lasser
car c’est une période de découvertes et d’accroissements des sensations
sauf vraiment si on se met dans une voie de garage et qu’elle s’éternise trop

après une fois que la technique est à peu près maîtrisée, les orgasmes bien présents
et aussi quelques premiers super O,
c’est après, à mon avis, qu’il faut commencer à faire attention
et à progressivement espacer ses séances pour ne pas risquer l’émoussement des sensations,
faire attention à ne pas entrer dans une routine

mais si ta pratique est riche et variée, avec de la fantaisie,
des instincts débridés que tu laisses s’exprimer librement,
la féminité en tes profondeurs peut bien monter et prendre les rennes de la séance
donc que la notion de se faire l’amour est vécue dans ta chair durant l’action
et n’est pas qu’une notion que tu auras lu sur internet mais éloignée de ta pratique,
alors tu as le temps avant de risque un quelconque émoussement
et tu pourras prendre tes dispositions tranquillement en temps voulu

Satisfait bien que n’ayant pas atteint le but, mais j’ai l’impression d’avancer, même si ce ne sont que de petits pas.

certains jours c’est ainsi et d’autres jours, ce sera à pas de géant.
Les orgasmes peuvent se faire désirer, jouer les diva capricieuses.
Se laisser aller, ne rien attendre, laisser ses instincts librement s’exprimer,
faire sauter les barrières entre elle et toi
et les orgasmes arriveront