#25451
Avatareveilletajoie
Participant

Je rejoins andraneros sur ses conseils. Je crois de plus en plus qu’il y a tout un pan de conception très masculine à lâcher: notamment les notions d’objectif et de performance. J’ai commencé à peu près en même temps que toi (mi novembre) et un gros déclencheur pour moi à été de ne faire rien (et pas « rien faire »)
Autrement dit m’activer à 100% à ressentir la moindre étincelle de plaisir dans mon bas ventre, sans bouger ni contracter.
Je me suis focalisé sur le masseur, sa présence, sa texture, les mouvements de ma chair autour de lui, au niveau des différents points de contact (anus, rectum, prostate), mouvements qui étaient simplement induits par mon souffle et les battements de mon cœur.
J’ai aussi concentré mon attention sur le plaisir, en cherchant à le goûter le plus possible, et à le sentir s’etendre Vers le haut de mon corps (les étincelles font parfois de petits éclairs qui fusent vers mon nombril, ma poitrine mon cœur ou ma gorge). Et j’ai connu de longs moments de montée comme ça qui sont pour moi suffisants – j’ai laissé tomber Pour l’instant une pratique plus active. Et je me concentre sur mon ressenti en visualisant le plus possible.
Mais le fil est effectivement ténu, j’ai connu quelques sessions ou mon bas ventre appelait la caresse, et le plaisir décollait des l’insertion du masseur. Pourtant ces derniers temps, je suis beaucoup plus fatigué et malgré une stimulation forte (lectures, vidéos, caresses) j’arrive à peine à faire naître quelques étincelles.
Je te souhaite de bientôt t’envoler, et d’avoir aussi la patience de savoir te reposer pour n’aborder tes sessions que dans un état de corps et d’esprit au top ! 🙂