#25716
AvatarJeff
Participant

Bzo décrit vraiment très bien ce que je ressens : « accepter de se remettre en question, accepter de bouger ses limites, accepter de laisser monter le féminin en nous durant la séance, c’est faire sauter beaucoup de verrou, c’est confronter beaucoup de tabous et cela enrichit bien au-delà de la séance et du plaisir prostatique ».
il y a, à un moment, la révélation que le corps suivra dès que le mental le lui dira. Et le mental , c’est ce que décrit Bzo, ainsi que tout ce travail psychologique qui doit mener, lorsqu’il le faut, à parvenir à s’aimer un peu soi-même. Oui, à mon sens, le rewiring n’est pas seulement physique.
Certains bloquent d’ailleurs dans toutes dernières étapes, comme si l’esprit n’autorisait pas le corps à s’abandonner à cette explosion de jouissance.
Le reste du message de Bzo me va totalement aussi..A nous la sérénité totale et l’immortalité zen en fin de compte..Beau programme.

Est ce que tu veux dire que cette période que l’on appelle rewiring n’est pas seulement physique? Quelles sont ces implications que tu mentionnes, comment les définirais tu?