#25717
bzobzo
Participant

c’est compliqué cette histoire de rewiring,

@Andraneros
a surement une idée bien plus claire et objective que moi sur le sujet,
moi voilà comme je vois celà:

à mes yeux, c’est un processus aussi bien physique que mental,
c’est savoir reconnaître comme sensations de plaisir tout un faisceau de stimuli
occasionné essentiellement par les contractions volontaires et les pressions sur la prostate
mais que par après une fois que de ce côté-là cela commence à bien fonctionner,
on peut associer à des caresses, à des mouvements du bassin, à tout le corps en fait,
celui-ci peut être tout entièrement associé à la génération du plaisir prostatique,
c’est mon cas, par exemple, une fois que je suis bien échauffé

le rewiring, il n’arrête jamais en fait, c’est un « work in progress »,
il s’entretient, il se renforce, c’est un peu comme un athlète de haut niveau,
s’il doit constamment s’entraîner,
s’il s’arrête plus ou moins longtemps,
lorsqu’il reprend, il lui faut du temps pour retrouver son niveau,
parce qu’il doit retrouver ses sensations, ses automatismes
retrouver ses sensations, ses automatismes ou les acquérir au début, c’est le rewiring