#25951
bzobzo
Participant

arf, il m’aura fallu finalement 8 jours pour digérer cette fameuse séance

8 jours et 8 nuits, 3 séances ratées incluses dont la dernière où j’ai vraiment touché le fond,
j’avais l’impression de ramoner un cimetière, de venir me frotter contre une pierre tombale,
après cela j’ai décidé d’arrêter, cela devenait inquiétant et frustrant

jusqu’à ce soir, ce soir où j’ai senti les petits chatouillis au fond de mes reins,
c’était elle, ma petite muse coquine, elle a allongé le bras depuis l’obscurité,
de ses doigts fins, elle a rêveusement effleuré ma prostate
et a susurré à mes cellules, à mon sang « croquons la pomme ensemble, tu veux? »

on ne résiste pas à pareille injonction de l’Amante des profondeurs et malgré ma fatigue,
me suis mis au lit pour m’assurer que je ne rêvais pas
et que tout était bien revenu à sa place, les sensations, le plaisir,
les mains baladeuses qui allument la peau, les hanches qui ondulent comme des vagues lascives,
les cris, les gémissements,
et elle, elle qui met le feu, qui casse la baraque, qui tire le feu d’artifice,
qui éveille la feria endiablée

à peine le masseur enfoncé, il était bien là à m’accueillir,
mon portier préféré, une bonne minute à me tordre et à râler sous l’effet de la jouissance,
bon j’ai à peine continué encore quelques minutes,
juste le temps de m’assurer que tout était bien revenu,
puis j’ai arrêté car je suis vidé, fin de semaine oblige,
il faut que je décompresse et me repose d’abord