#26490
JieffeJieffe
Participant

Et bien mes amis, quels récits… Ça fait envie. Et je vois de belles découvertes pour toi bzo.
CH313 je vois que ça va mieux, ou tu n’as pas pu tenir?

on se dépasse un jour dans une séance, on atteint des niveaux incroyables de jouissance,
on se croit le roi du monde, le roi du plaisir prostatique
et le lendemain, ben on se met au lit avec la conviction
qu’il va de soi de retrouver le même niveau de plaisir que le jour d’avant,
on s’enfonce son sceptre royal dans le fondement et patatras, catastrophe,
cela ne vient pas tout seul, on s’énerve, on perd patience, etc

Ça me fait du bien de lire ça, parce que même si je m’en défends, je sais qu’aujourd’hui j’ai une petite crainte de ne rien ressentir, et ce doit être une des raisons pour lesquelles, inconsciemment même, j’espace les séances. Cette crainte de ne rien ressentir se transforme comme tu le dis très justement bzo en doute: vais je y arriver??? Et c’est tout à fait vrai ce que tu rajoutes, c’est que cette crainte et ce doute sont encore plus présents après une bonne séance.

j’ai vécu tant d’amour, tant d’amour,

Ça aussi c’est génial bzo, et ça me semble assez nouveau, enfin je ne le lis dans tes témoignages que depuis quelques séances. Mais c’est vraiment génial, ça fait plaisir de lire ça.

Ce que je remarque également, c’est que tes séances ont bien changées depuis que j’ai repris mon activité sur le forum. Tu décrivais des sessions très agitées, toujours en mouvement alors qu’aujourd’hui tu sembles beaucoup plus calme et j’ai l’impression que ton plaisir est plus grand.

Continuez de nous faire rêver, et de nous faire part de vos doutes lorsque vous étiez débutants, ça rassure.