#26851
bzobzo
Participant

je voulais encore ajouter par rapport à cette spontanéité que je prône,
de faire tous les gestes, les mouvements, les caresses sans réfléchir,
se laisser guider par son instinct, par son cerveau reptilien

tout cela peut paraître compliqué, quoi faire, comment faire? Je suis perdu,
et pourtant cela ne l’est pas, c’est tout le contraire en fait,
c’est tellement plus simple

je vais prendre la comparaison de l’amour à deux,
au début quand vous débutez, vous êtes maladroit, vous ne savez pas comment caresser votre compagne,
quelles gestes faire, comment pratiquer, quelles postures prendre
mais avec un peu de pratique, tout devient naturel, fluide, spontané
et vous ne pensez plus aux gestes que vous faites, à la façon d’utiliser votre pénis,
comment lécher, quoi embrasser,
vous suivez votre désir, votre plaisir, vos instincts, vos pulsions
avec un minimum de technique acquis
et qui s’améliore et se diversifie en pratiquant

eh bien c’est la façon dont je pratique, exactement cela, exactement la même chose,
il faut pratiquer de la même façon,
des différences fondamentales bien sûr,
c’est vous allez être en même temps la femme et l’homme dans cette histoire

donc, soyez maladroit, empressé, volontaire, embarrassé,
pas de problème vous en êtes à vos débuts
mais essayez de faire l’amour, de vous faire l’amour,
bougez, soyez passionné, faites travailler votre imagination
et ne restez surtout pas couché comme un piquet à réfléchir quel geste faire,
comment déplacer le masseur, etc

n’essayez pas d’analyser durant, réservez tout cela pour après,
faites un bilan post-séance, disséquer tant que vous voulez,
cela vous servira peut-être ou pas…
mais pendant il faut y aller avec tout votre cœur, toute votre fougue,
toute votre âme,
sans rien retenir et tout oser
et puis peu à peu vous allez apprendre à écouter votre plaisir, votre instinct,
à laisser le cerveau reptilien manoeuvrer
et à faire monter le plaisir féminin