#26973
AvatarMonplaisir14000
Participant

Bonjour à vous,
après 2 journées sans post car j’étais parti renouer avec l’expérimentation… La lecture du forum m’a donné de recommencer mais avec une nouvelle approche, celle de viser l’anéroless…
Néanmoins pour reprendre, après une bonne douche pour entamer la relaxation, l’exploration des caresses et massage de mes tétons sur lesquels ne m’étais jamais attardé plus que cela, j’ai ressorti mon Vice resté dans une boite depuis plusieurs mois, voir années. Comme la batterie était HS, je l’ai introduit comme cela avec l’idée de tout simplement de le garder en moi en continuant de travailler le soir assis à mon bureau avant d’aller me coucher et de ressentir ce qui se passe… Ce fut intéressant car le fait de l’avoir sans un but précis fait qu’on le ressent de différentes manières en fonction des positions que l’on prend. J’ai donc pu contracter par moment ou relâcher, le sentir glisser, monter, descendre, engendrant des formes de plaisirs accentués selon que je respire plus ou moins profondément ou même que je caresse mes tétons.
A ce sujet, ayant testé la caresse de tétons au bureau, j’ai même pu ressentir des liens directs avec mon « bas-ventre » sans savoir encore exactement où ça agit et comment, mais savoureux en tout cas. J’ai remarqué que ce genre de caresse a même tendance à troubler ma vue, à ajouter comme des voiles translucides dans mon champ de vision, étrange… Je vais continuer à expérimenter.
Pour revenir au Vice, je l’ai donc gardé plusieurs heures comme cela à mon bureau avant d’aller me coucher… et là j’ai donc essayé, sans musique, sans image (cf. Jieffe) de me détendre, de me caresser tout le corps, croiser, serrer les jambes. J’ai ressenti plusieurs sensations agréables donc certaines nouvelles en effet par rapport à mes expériences des dernières années ou je vais directement me stimuler avec 1 ou 2 doigts… Je veux laisser le temps au temps et à l’accentuation des ressentis en essayant d’éviter les frustrations car forcément, ça ne vient pas aussi vite que j’aimerais et surtout de ce que je lis de vos « extases »…
Alors WTIL, comme toi, je vais devoir accepter que ça puisse mettre un peu de temps (ou pas !)
Dans tous les cas, ce partage que nous avons ensemble est encourageant car nous savons tous que nous passons par des hauts et des bas de plaisirs en fonction des expériences et des moments.
Je finis en signalant donc que j’ai gardé mon VICE en moi ces deux dernières nuits mais que j’ai quand même été obligé de l’enlever en fin de nuit car sa base s’étant asséchée, cette sensation du silicone collé à mon anus était plutôt douloureuse, dommage, car c’est une belle sensation que de se sentir partiellement « rempli » une grande partie de la nuit. Si quelqu’un a une solution pour pouvoir le garder sans douleur, je suis preneur.
A bientôt frères de sensualités 😉