#27066
bzobzo
Participant

il n’y a plus de masseur,
il faut s’adapter, s’affiner, repenser certains gestes, certains automatismes
se concentrer plus,
plus particulièrement dans la région du bas-ventre, du fondement
il n’y a plus l’objet masseur qu’il suffit de guider

avec les contractions,
le masseur prend la forme qu’on veut, on le module selon notre désir, l’adapte à notre plaisir,
on peut en changer la fermeté, l’épaisseur et la longueur à volonté,
elle est en constante mutation,
un peu plus de courbe par-ci, un peu plus de raideur par-là,
un peu plus de rugosité par-ci, un peu plus de souplesse par-là

engin diabolique