#27518
bzobzo
Participant

je crois que je vais quand même y arriver,
à cette alternance évoquée plus haut,
je touche du bois mais ça a l’air de marcher quand même

comment? qu’ai-je changé pour que soudainement?

difficile à répondre, je pourrai apporter des réponses définitives
que si je parviens à confirmer cette évolution sur plusieurs jours
et non pas que demain déjà je déchante

c’est une question de concentration et de continuer à se lâcher
et à se laisser guider entièrement par son élan, par ses instincts

ne pas se laisser démonter par les moments de chutes de tension sexuelle
quand on commence à penser qu’il faudrait alterner, ouvrir ou fermer les paupières,
ces petits moments où notre intellect reprend le contrôle
mais qu’en même temps les sensations continuent d’affluer,
les mains continuent de caresser, les contractions continuent les mouvements de pénétration

si on est bien lancé, bien excité, c’est un peu comme si on coupait le moteur
mais qu’on continue sur sa lancée à avancer,
il faut juste s’arranger pour que cela ne dure pas trop
sinon on commence à ralentir,
donc on a alterné, immédiatement on ne pense plus à rien,
on se concentre sur l’action et les sensations, on en rajoute un peu,
on en fait un peu trop, cela relance tout de suite le moteur avec fougue
et c’est déjà reparti avec des sensations différentes,
cela ne s’additionne pas, c’est exponentiel au niveau des sensations,
donc il est assez facile de se laisser entraîner,
il suffit juste de négocier les moments d’alternance
comme des virages , c’est un peu délicat, il faut ralentir, il faut se pencher,
équilibrer l’engin engagé dans un changement de direction

pour l’instant ça a l’air de fonctionner,
on va voir