#27866
AvatarEnvole
Participant

Bonjour à tous,
merci pour ces super témoignages !!! Ils me montrent la voie pour ma progression dans cette magnifique quête, commencée pour ma part depuis quelques mois, avec des hauts et des bas…Comme Hédoniste j’ai eu des moments de déclenchement, puis des phases où rien ne se passait, comme si mon corps en avait un peu assez…Je vais raconter tout ça dans les temps à venir sur mon fil « sexualité transgenre », les choses étant un peu différentes chez moi parce que je suis une femme dans un corps d’homme…Par exemple je n’ai pas beaucoup de testostérone naturellement, ce qui explique peut être que pour l’heure je n’ai pas l’impression que ma prostate soit très réactive, il me faut vraiment beaucoup de temps et de patience pour avoir des sensations intéressantes, et disons qu’elles s’apparentent plus à du bonheur intérieur, un genre de sensation de plénitude heureuse avec mon corps (ce qui me fait beaucoup de bien vue ma situation et l’inconfort que j’éprouve dans ce corps masculin) plutôt qu’à des sensations fortes…J’ai eu quelques sensations fortes, mais je pense y avoir mis beaucoup d’auto-suggestion (par exemple j’ai l’impression que les contractions chez moi n’ont jamais été véritablement spontanées, je crois les avoir la plupart des temps activées…) D’un autre côté il se trouve que j’ai aussi un plaisir anal assez développé (à la fois psychiquement, le plaisir d’être pénétrée, donc de me sentir femme, et charnellement, ma corolle anale étant sensible à toute stimulation), donc le plaisir prostatique se mélange à ça pour moi…Petit ajout, comme Monplaisir14000 j’ai connu ces éjaculations de liquide translucide qui ressemble à de l’urine mais n’en est pas tout à fait…Sur le moment j’ai cru que la stimulation de la prostate provoquait la stimulation de la vessie, et donc l’envie d’uriner, mais effectivement ce n’est pas tout à fait ça…
Enfin j’ajouterai que lors de mes séances de stimulation prostatique, il a pu arriver que j’ai une envie d’éjaculer du sperme, ce qui s’est produit, mais sans érection…Pour moi ces éjaculations sans érection sont un bonheur ultime, elles provoquent beaucoup de sensations dans tout mon bas-ventre, des sensations de plaisir localisé et intense, comme une sorte de magnifique petite douleur, associées à l’idée que mon pénis, comme il n’a pas d’érection, est un clitoris et que le plaisir que j’éprouve en dessous est égal à celui qu’une femme éprouve dans les parties cachées de son clitoris (qui est en fait un iceberg, la partie émergée étant minuscule par rapport aux corps caverneux situés en dessous à l’orée du vagin)…Tout ceci me rappelle des conversations avec des femmes trans opérées, qui m’expliquent qu’il y a toute une phase après l’opération pendant laquelle elles font du « rewiring », c’est à dire que le cerveau connecte son potentiel de plaisir à de nouveaux endroits du corps…Je pense que c’est aussi pour ça qu’il est possible de développer la sensibilité de ses tétons…Evidemment, les choses sont un peu différentes quand on a ce sentiment interne de transidentité (apparemment ça se situe dans l’hypothalamus), mais quoi qu’il en soit, il semble que cette possibilité de « rewiring » soit ouverte à tout un chacun s’il a envie de l’expérimenter…
Enfin à propos des techniques de méditation, j’ai moi-même beaucoup pratiqué une méditation tao qui passe par un certain nombre de méridiens de la médecine chinoise, et cet entraînement à la circulation des énergies permet aujourd’hui à mes sensations de plaisir, même localisées dans un endroit du corps, de se répandre ailleurs en empruntant ces méridiens…Et j’avoue que ce passage à un niveau de plaisir beaucoup plus étendu et dispersé dans tout le corps a le don de me rendre très heureuse, comme si j’étais sur un petit nuage…Ce qui permet de comprendre le fait que de nombreuses femmes ne se sentent pas forcément frustrées si elles n’ont pas à chaque rapport sexuel un orgasme violent : l’état général de plaisir est déjà un bonheur en soi…S’il est couronné, tant mieux, mais sinon, ce sera la prochaine fois !!! Ce qui permet de n’être jamais frustré.e…A mon avis c’est une des clés de l’épanouissement sexuel, savoir apprécier chaque petit plaisir…Ensuite on ne profite que mieux des grands quand ils se présentent !!!
Beaucoup de bonnes choses à tout le monde ! A bientôt,
Naomi