#28070
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Andraneros,

Oui, effectivement, même si je ne ressens pas forcément une grosse pression, juste une grande fatigue, elle doit néanmoins être présente. Je peux vraiment constater au travers de cette expérience que le plaisir prostatique est loin d’être mécanique, comme ça peut-être le cas avec le plaisir pénien. Si je me masturbe aujourd’hui, je parviendrais à l’éjaculation, même avec plaisir. Ce n’est pas le cas avec le plaisir prostatique. Rien de mécanique la dedans, et ça, c’est à mon sens typiquement féminin. Comme tu le soulignes (ceci dit, je pense que c’est plus vrai pour les femmes que pour les hommes), il y a peu de chance de faire jouir une femme qui est préoccupée, soucieuse, agacée… dont l’esprit n’est pas libre.

C’est la question que je me posais: dois je laisser reposer et attendre d’être dans de meilleures dispositions ou dois je continuer l’entrainement? Vos réponses semblent être plus en faveur de la deuxième solution, ce qui conforte ce que je pensais. Tu me conseilles donc comme bzo un entrainement intensif?
C’est ce que j’avais l’intention de faire durant mes futurs congés.

Je te remercie en tout cas pour ton message de soutien et de conseils.