#28192
JieffeJieffe
Participant

Bonjour à tous,

Comme promis, je continue mon ‘entraînement’ intensif, j’espère ne pas connaître une baisse de motivation.
J’ai donc recommencé hier soir, belle séance, un peu similaire à celle du matin, plus dans les Calm Sea ‘O, mais vraiment très satisfaisante.
Elle semble confirmer que la combinaison respiration profonde telle que je l’ai décrite et attention soutenue sur les sensations dans le bas ventre est payante.

Andraneros,

Pour te répondre, je parviens effectivement aux orgasmes de deux façon différentes. La première en bougeant beaucoup, en particulier le bassin, qui fait des ronds ou des mouvements de haut en bas ou d’avant en arrière. Cela me procure beaucoup de plaisir. Ce plaisir est centré sur mon bas ventre, donc certainement ma prostate, et rayonne un peu au delà. Difficile de dire si ces mouvements sont la conséquence du plaisir qui arrive, ou si je les initie. Je pense que je commence à ressentir un peu de plaisir, un petit quelque chose, que j’entretiens et développe avec ces mouvements qui sont ensuite contrôlé par le plaisir.
La seconde, en ne faisant presque rien, juste cette fameuse respiration et concentration. Le plaisir généré est alors beaucoup plus envahissant, c’est comme s’il inondait mon corps.
Deux façons d’y parvenir donc, pour deux sensations différentes, pas une préférée à l’autre, les deux sont excellentes.
J’ai été à une époque, lorsque j’ai connu mes premiers orgasmes, plus dans la première méthode, je dirais que je suis aujourd’hui plus dans la seconde. On dirait qu’il y a des phases. Je prends ce qui vient et ça me va bien.
Une chose est certaine, c’est que c’est excellent.

Voilà, j’espère avoir répondu à tes questions.

J’espère @jieffe que cette session t’apporte, au-delà de la satisfaction que peut te procurer ta jouissance, une bonne dose de sérénité pour la suite

Oui, même si je n’ai jamais vraiment perdu confiance, je commençais à trouver le temps long.
En fait, je l’ai déjà écrit mais je vais le redire, je pense vraiment que cet accès au plaisir est vraiment similaire à celui des femmes. Une femme qui n’est pas d’humeur à faire l’amour, d’abord bien souvent ne le fait pas, et si elle s’y plie, ne parvient que très rarement à l’orgasme, et éprouve tout au plus que peu de plaisir. Enfin, c’est ce que j’ai pu observer.
Et bien je pense que je viens de traverser une période semblable, trop préoccuper par la vie quotidienne, il n’y avait pas de place dans mon esprit pour ce genre d’activité. Cette motivation, cette excitation est à mon sens totalement nécessaire pour accéder au plaisir. J’ai déjà fait part des difficultés que je rencontre aujourd’hui et de mon cruel manque de libido. J’y travaille. Il semblerait que cela s’améliore. Je l’ai déjà écrit mais cette évolution est tellement fragile pour le moment que la rechute n’est jamais vraiment très loin.

Et pourtant, je reste persuadé que si je m’emménage des moments de pur plaisir tel que celui là, je pourrais supporter bien mieux la pression que je ressens. Il me faut changer d’état d’esprit.

Cela fait partie Naomi des choses qu’ont éveillé en moi tes messages, mais pas seulement. Cette idée d’énergie, de connexion avec le grand tout, de dilution dans le cosmos, qui ont aussi été décrite par bzo si je ne me trompe pas. Sans parler de côté purement spirituel, c’est ici que je souhaite arriver. Je pense que cela constituera un socle solide, une base robuste sur laquelle je pourrais m’appuyer pour moi, mais aussi pour les autres, pour ceux qui m’entourent. Je suis persuadé que cette pratique permet d’apporte le calme et la sérénité dans nos vies, et c’est ce dont j’ai besoin.
Aujourd’hui, j’ai l’impression de courir un peu au jour le jour, de subir. Il me semble que lorsque j’aurais complètement intégré cette pratique dans ma vie, qu’elle en fera totalement partie, je serais plus serein, et subirais moins les aléas de la vie.
J’en attends peut-être trop, je ne sais pas, mais si je me réfère aux témoignages de certain, cela semble possible.

bzo et Andraneros, vous avez écrit il y a peu que le plaisir prostatique n’est qu’un tout petit bout de notre vie. Et bien je n’en suis plus certain. Si oui il occupe qu’une petite partie de nos journées, il peut à mon sens représenter un équilibre qui rejaillira tout au long de la journée, et sur tout le monde.

Bon, ben je suis parti dans un grand délire… Cela fait partie de ce que les messages de Naomi ont éveillés en moi, disons réveillé.

L’autre chose est la quête de la féminité. Bien que je ne me sente pas femme, je cherche et ce n’est pas un secret à me rapprocher du plaisir féminin au cours de cette pratique. Pour répondre à ta question Andraneros à ce sujet, ce n’est pas encore vraiment établi. Cela m’apparaît pour le moment sous forme de flash. Comme une image qui apparait et disparaît aussitôt. IL est certainement trop tôt pour moi.

Voilà, deux sentiments qui était très présents lorsque j’ai débuté ma quête en 2015, et dont je me suis éloignés, qui se sont noyés dans le flux de la vie quotidienne. Les messages de Naomi les ont fait ressurgir et je l’en remercie encore une fois. Il me faut encore les rendre plus précis, plus substantiels, les nourrir, les organiser, en faire un réel but dans ma vie plutôt que de les considérer comme aléatoires, passant en second voire en troisième plan. Un petit peu comme une prière que l’on ferait chaque soir.

Je ne sais pas si ça vous parle ou si ça y est, j’ai définitivement basculé dans la folie 🙂

En ce qui concerne la paroi de verre, je suis bien conscient que le plaisir prostatique n’apporte pas de libération comme peu le faire l’éjaculation, mais j’ai vraiment l’impression qu’il y a quelque chose que je ne parviens pas à franchir. J’ai l’impression de me trouver aux portes d’un domaine dans lequel pour le moment je ne peux pénétrer. Je me trompe peut-être, l’avenir nous le dira, mais une chose est certaine, ce que je vis est déjà grandement satisfaisant.

Merci à tous les deux pour ces messages de soutiens et d’encouragements.

que la force de la Prostate soit avec toi

Elle arrive Maître Yoda, elle arrive 🙂