#28924
JieffeJieffe
Participant

Bonjour à tous,

Je suis assez d’accord avec toi Aneveil, je trouve les termes « massage prostatique » et « plaisir prostatique » un peu clinique. Ils ont cependant le mérite d’être clair et immédiatement compréhensible de tout le monde. En conséquence, je ne pense pas qu’il faille les faire disparaître du paysage de nos discours, mais peut-être les réserver pour certaines circonstances, et pour certains interlocuteurs.

Mais sommes nous obligé de choisir un terme pour évoquer notre pratique et ce que nous ressentons? Je suis d’avis que chacun utilise le ou les termes qui lui conviennent le mieux. Nous aurons vite compris de quoi il s’agit.

Parmis les termes que tu proposes, il y en a que j’aime beaucoup, mais que je n’utiliserais pas dans les mêmes circonstances. Ainsi, le soleil du dedans trouveras sa place dans un récit plus poétique que la cave enchantée, qui m’évoque presque instantanément une image peu poétique, mais fort sympathique tout de même.

Je pense qu’à l’avenir j’utiliserai quelques un des termes que tu proposes. Je n’en ai pas en revanche pour le moment de nouveau à proposer, mais si le cas se présente, je n’hésiterai pas en vous en faire part.

Lucky (que je salue au passage, il me semble qu’il nous lit toujours de temps en temps) en son temps avait employé les termes de basilique et de joyaux. C’est même ainsi qu’il avait nommé son fil de discussion. lucky-son-experience-sa-basilique-du-xiieme-son-petit-joyau
Au passage, petit message privé pour Lucky, si tu nous lis, j’aurais vraiment aimé avoir de tes nouvelles. Tu avais constaté de profondes transformation chez toi si je ne me trompe pas. J’aimerais savoir où tu en es aujourd’hui. Si tu as 2 mn….

Epicture,

Je comprends bien l’idée du plaisir sympathique, mais je trouve qu’il donne une connotation trop….sympathique. Qu’il reflète finalement assez peu ce qu’il est censé décrire.

Je n’ai pas vraiment fait avancer le schmilblik, mais j’ai donné mon avis 🙂