#29109
AvatarEnvole
Participant

Hmmm @bzo que je comprends ces phrases :

je prends possession de mon corps autrement,
le bouge différemment,
une houle lascive semble m’envahir,
je me laisse aller à elle, je m’ouvre à elle, que c’est bon de se laisser aller ainsi,
d’ouvrir sa chair, de la mettre à la disposition du plaisir,
je laisse le féminin s’emparer de moi,
je me sens prêt pour l’amour, je me sens prêt à larguer les amarres

mes hanches surtout, comme je commence à sentir mes hanches,
elle semblent omniprésentes, prêtes à se mouvoir, prêtes à danser
comme j’ai envie de les bouger, de les sentir entrer en action,
elles semblent montées sur roulement à billes,
huilées et réglées pour démarrer au quart de tour
la moindre impulsion et elles semblent prêtes à se mouvoir langoureusement

une petite cavité entre mes jambes,
prête à entrer en ébullition, prête à s’enflammer,
c’est elle qui dicte le rythme, c’est elle qui chorégraphie les mouvements,
toutes ces courbes, toutes ces volutes, toute cette soie intérieure,
toute cette houle voluptueuse qui s’empare de mon corps

La vie des hanches, du fond de l’entrejambe, et des fessiers…De multiples méridiens de plaisir irrigués…Mmmmmmm….