#29229
bzobzo
Participant

cela fait deux jours que j’essaie de décrire une de mes nouvelles séances en mode mixte,
alternance de séquence avec masseur et puis de séquence sans,
je couche sur le papier, euh pardon,
sur la page du forum en mode édition parfois jusqu’à plusieurs dizaines de lignes
tentant de donner forme à une petite scénette sexuelle
restituant ce que j’ai vécu peu de temps avant
et puis je me relis, je me rends compte que cela ne va pas,
c’est rempli d’adjectifs genre incroyable, extraordinaire, fantastique, superbe, divin, etc

le fait est que pour l’instant c’est inracontable,
le territoire s’est soudainement tellement élargi,
les sensations se sont tellement enrichies, diversifiées,
que je ne trouve pas encore les mots, les images pour décrire
ce que sont devenues mes séances depuis quelques jours

ceux qui me lisent, savent à quel point ces derniers temps j’ai expérimenté,
hésité, tâtonné, avec ma technique pas encore au point en aneroless
mais là tout s’est mis en place,
même en ce que j’appelle l’aneroless pur, tout est là désormais,
je n’avance plus craintivement comme quelqu’un qui a peur de briser la glace trop ténue
sur laquelle il s’est aventuré
parce que je parviens désormais à amorcer la pompe en quelques instants
et la source de très haute altitude m’abreuve abondammement

mes mains savent ce qu’elles doivent faire désormais, mon cul, mon bassin aussi,
j’ai la recette,
tout l’équipage est sur le pont, silencieux, concentré, sérieux comme des papes,
chacun sachant ce qu’il a à faire,
chacun accomplissant sa part pour que la belle mécanique file sur les vagues
à toute vitesse toutes voiles dehors

ce constant dialogue entre les moments en aneroless et les moments avec masseur
a tout simplement accompli des miracles,
à la loterie prostatique, j’ai tiré le gros lot,
euh, c’est juste pour faire un bon mot
car cela n’a rien à voir avec le hasard ce qui m’arrive
mais alors rien du tout,
c’est plutôt les pièces d’un puzzle très complexe avec lequel je suis occupé depuis pas mal de temps
qui là s’est mis en place,
en mode accéléré ces derniers jours

manque bien encore à gauche et à droite une pièce
mais bah, mais bah,
si vous m’entendiez crier, mes amis,
vous comprendriez tout de suite que je n’exagère pas