#29297
bzobzo
Participant

me suis remis au lit, j’ai pas pu y résister,
ma matinée aura été résolument sexuelle encore une fois,
pas foutu grand chose d’autre en fait, à part prendre mon petit déjeuner

entre ma séance inaugurale au réveil
puis un tas de micro-séances assis
et enfin cette séance au lit, avec masseur et toute la bande

un bonne demie heure avec Carabosse, ma petite fée diaboliquement lascive,
comme j’aime sa hampe souple mais même temps rigide,
rigide mais en même temps soyeuse, grâce au silicone

et puis que dire de sa grosse tête genre alien,
« docteur,j’ai un alien casqué qui vient se frotter contre ma prostate, est-ce grave?
ils ont l’air de s’aimer, ils se pressent l’un contre l’autre, passionnément, tendrement,
qu’est-ce qui va se passer s’ils se reproduisent?
cela risque d’engendrer un cylon moitié silicone, moitié chair »

le voilà en place, le bougre, il s’enfonce sans hésiter directement, il connait le chemin,
il le connait par coeur, il l’a déjà parcouru des milliers de fois,
il est aimé dans tout le voisinage, c’est leur champion,
celui qui va se faire se pâmer toutes les cellules à la ronde

j’y allais aussi avec la main par devant,
je dois dire qu’en conjonction avec le masseur,
le mariage du flux prostatique et du flux pénien est encore plus réussi
qu’en aneroless,
le flux prostatique y étant plus massif, en beaucoup plus grande quantité,
cela s’allie mieux au flux des sensations péniennes qui lui aussi quantitativement,
est massif, volumineux,
cela me fait un torrent bouillonnant entre les jambes, dans les entrailles
quand je suis ainsi en action

je travaille encore sur les modalités de ce mariage,
ce matin par exemple, je suis resté deux fois sur une plus longue période, une dizaine de minutes,
sans approcher la main de la zone génitale
puis brusquement comme un aigle surveillant sa proie,
je me suis abattu sur elle, j’ai enveloppé de la paume mes couilles, serré un peu
puis une contraction longuement tenue,
je vous dis pas l’orgasme que j’ai eu ainsi, c’était puissant,
je me suis évaporé dans un nuage de jouissance

donc à déterminer encore la meilleure manière d’exploiter cette main
qui vient se frotter à mon appareil reproducteur et à ses deux boules

puis 5 minutes en aneroless
et enfin 5 minutes avec le Wand chinois,
là plutôt une bonne nouvelle, j’ai eu mes premières sensations avec.
Rien de transcendant mais tout de même, des premiers résultats positifs,
j’ai enfoncé le Wand côté grosse boule,
je l’ai laissé se mettre en place tout seul, sans vouloir le presser
puis j’ai serré les genoux et j’ai commencé à jouer avec mes muscles
et à m caresser comme je fais d’habitude,
le Wand a commencé à bouger en moi, des mouvements intéressants
bien qu’encore nettement moins efficaces, moins excitants qu’avec mon cher g-rider
mais comme je l’ai écrit plus haut, ce sont enfin des premiers résultats