#29325
bzobzo
Participant

hier , j’ai vraiment eu un déclic,
comme si désormais j’étais à même constamment d’être au maximum,
d’invoquer toutes les forces vives au fond de moi
au maximum de leurs capacités en aneroless aussi

je me souviens, j’ai perçu une sorte d’élan intérieur
indépendant de l’agitation ou du calme de mes actions en surface,
caresses, mouvements du corps, contractions, main par derrière ou main par devant,
je l’ai perçu tellement nettement cette dynamique, cet élan, ce rythme au fond de moi,
j’emploie ces mots mais c’est plutôt d’une sorte de capacité à se connecter à ses abysses,
dont je devrais parler, une fois cette ouverture bien établie, bien maintenue
tout semblait se décupler au niveau des sensation et des effets

cela semble un acquis, pas juste une inspiration passagère
car j’ai pu le reproduire aujourd’hui sans problème au boulot

à midi, dans ma salle de gym, une demie heure passionnante, fructueuse

j’ai alterné des moments où j’expérimentai cette première phase décrite par Adam
dans son fameux article sur son expérience d’extase tantrique,
à savoir la phase préliminaire en solo
avec la visualisation de la respiration et les contractions du périnée,
j’alternais cela donc avec des micro-séances sur mon tapis de gym

la façon dont j’ai procédé, diffère légèrement de ce qu’Adam a décrit.
D’abord j’ai commencé avec les jambes simplement allongées
par peur de mettre de la tension dans mon genou si mal au point
mais je sentais bien que cela n’allait pas,
aussi je me suis mis en tailleur comme indiqué dans l’article,
là cela allait tout de suite beaucoup mieux

mon approche pour l’instant
est celle d’une séance en aneroless où je reste immobile
au lieu de me caresser et de bouger mon corps,
je reste immobile donc presque totalement,
il n’y a que les contractions du périnée,
là mon approche diffère,
j’effectue une contraction plus ample,
plus dans la ligne de ce que j’effectue durant mes séances en aneroless
déjà jusqu’ici

c’est-à-dire quelque de sensuel, comme des va et vient de pénétration
et au lieu de tout le reste, les caresses, les mouvements du corps, etc,
j’essaie d’allumer mon intérieur, mes entrailles, avec la respiration uniquement,
avec le cycle de la respiration, expiration, inspiration,
synchronisé avec les contractions

autre différence, j’effectue une contraction cordonnée avec l’inspiration
mais une autre aussi avec l’expiration

cela donnait des résultats vraiment intéressants,
je parvenais assez rapidement à obtenir des sensations en moi,
pas du réel plaisir
mais vraiment de bonnes sensations,
pour chaque que quelques minutes de pratique d’affilée, c’était tout à fait réussi,
surtout je commençais à bien sentir la coordination de la respiration avec la contraction,
je les sentais bien travailler ensemble,
c’était de plus en plus délicieux
et je suis sûr que si je peux prolonger sur plusieurs dizaines de minutes,
cela risque d’être assez spectaculaire

j’ai aussi mis au point pour exercer ma respiration ,
pour travailler l’efficacité de ma respiration pour incendier mon intérieur
des protocoles intermédiaires,
au lieu d’être assis en tailleur comme décrit plus haut,
avec un masseur en moi,
j’imagine que la respiration aura une efficacité plus rapidement ainsi

j’ai testé sur place d’ailleurs, je n’avais pas de masseur avec moi
mais j’ai essayé aussi, assis en tailleur,
je me suis mis la main sur la fesse et j’ai enfoncé le bout des doigts dans mon fondement,
aussi mis l’autre main sur mon sein,
donc ainsi, avec une main sur une zone hautement érogène
et l’autre main sur une autre zone hautement érogène,
j’ai recommencé la respiration, ne bougeant plus,
une main reposant sur un sein et l’autre sur ma fesse avec quelques doigts traînant dans la raie
et j’ai tout de suite senti la différence,
cela pourrait être plus facile dans un premier temps, ainsi

mais je suis très enthousiaste,
je sens que je vais obtenir des résultats très rapidement,
la respiration peut tout enflammer à l’intérieur,
en conjonction avec les contractions
et là on part comme une fusée vers l’inconnu