#29348
AndranerosAndraneros
Modérateur

@jieffe tu me dis :

C’est plutôt positif non? Comment le vis tu maintenant? Dirais tu que tu es mieux comme ça, que tu vis mieux comme ça? Quels sont les changements que cela a apporté dans ta vie?

C’est positif, comme toute découverte qui vient enrichir ton expérience. Ça ne change pas ma vie qui a changé avec la découverte du plaisir prostatique et le renouveau de ma vie de couple.

Cette expérience me permet d’appréhender concrètement des phénomènes dont je lisais des descriptions qui me paraissaient ésotériques, comme des connaissances avancées réservées à un groupe d’initiés. Je commence à comprendre ce qu’on peut trouver derrière un vocabulaire qui échappait à ma logique. Cette expérience m’a donné une clé qui me permet d’entrer dans une culture qui explique le fonctionnement de l’être humain autrement qu’à travers l’anatomie et les échanges chimiques associés à la circulation des fluides corporels.

Ta sensation de blocage à la gorge peut être assimilée à un barrage inconscient qui empêche l’énergie que tu développe à cet instant de circuler librement dans le corps et de t’emporter au-delà de ce que tu connais.
La sensation de blocage au niveau de la gorge se retrouve dans les circonstances ordinaires de la vie et naturellement dans le langage courant avec l’expression « avoir la gorge nouée » ou « la gorge serrée » associée en général à des situations de tension, d’appréhension, de peur, de regret profond… L’expérience que tu vis à ces moments précis me paraît correspondre à ces situations ; ce blocage est naturel. Toute action qui permet d’induire un relâchement musculaire localisé supprime ce « nœud ».
Mon cheminement me permet de relier ces références précédemment ésotériques à mes yeux à une expérience concrète qui donne du sens à des mots qui n’en avaient pas.
Un exemple :
J’ai traversé une phase pendant laquelle mes sessions me donnaient des crampes dans la moitié dorsale de mon corps, des mollets au cou. Sans être douloureux ce n’était pas agréable. Grand questionnement… Lectures des forums spécialisés pour trouver une explication. J’en ai trouvé deux ; la première un résistance instinctive à l’intensité de mon plaisir, mais je ne ressentais pas encore de plaisir ; la seconde un effet de Kundalini, que je traduisais dans mon langage comme la circulation difficile d’une énergie qui se « cognant » contre tous mes blocages actionnait des interrupteurs nerveux à l’origine de ces contractions. C’est comme ça que j’ai compris qu’il fallait que je me détende toujours plus, que j’apprenne à accepter cette énergie éveillée par le masseur pour libérer son passage. Peu à peu mes crampes sont devenues des vagues de plaisir.

Dirais tu que ces orgasmes sont plus intenses que tes calm sea O’? Si tu avais un choix à faire, lesquels choisirais tu?

Je le dirais, oui. Ils m’apparaissent comme le même processus qui s’emballe sous l’effet d’une surchauffe centrale qui s’étend peu à peu à tout le corps. C’est relativement nouveau, quelques mois, et cette évolution ne fait que commencer. Si j’avais un choix à faire je ne choisirai pas. Je prends ce qui vient. Tout me convient. J’étais comblé dans la phase précédente, je le suis toujours.

Tantra, le sujet d’Adam vient à point nommé, et il est question d’une formidable énergie sexuelle, qui serait même notre principale source d’énergie. C’est assez nouveau pour moi, et je ne saurais vraiment me prononcer à ce sujet, ni même faire la corrélation avec ce que je vis. 

Je le pense aussi. Grâce à mon expérience, je vais enfin pouvoir comprendre ce que je vais lire sur ce sujet. Le Wiki Aneros nomme les masseurs « tantric training wheels ». On y est bien. Lis cette phrase:

Once you have « crossed over » to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros.

Traduction:
Dès que vous avez basculé sur les orgasmes sans éjaculation, il est probable que vous serez capable de les vivre même sans l’aide d’un masseur.
Fin de traduction.

Mon cheminement est unique mais il n’est pas différent de celui des autres comme tu le remarques justement. Bon cheminement @jieffe.