#29352
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis @epicture :

Jieffe et Andraneros, je n’ai pas bien saisi la technique du palais mou. Du moins, la deuxième partie. J’ai bien compris la première qui consiste à remplir la cavité buccale de sa langue sans laisser d’air, mais après j’ai l’impression que je vais m’étrangler avec ma langue. Pouvez-vous me décrire un peu plus précisément votre méthode.


@jieffe
a bien retranscrit :

Une fois bien détendu (je n’ai pas attendu des heures non plus), tu fais une petite succion de façon à amener l’arrière haut de ta langue contre le palais, qui est mou à cet endroit, mais une toute petite succion, légère, juste pour maintenir ta langue en contact avec ce palais mou, et tu descends ta mâchoire doucement, puis la remonte doucement également, comme si tu tétais. J’avoue que j’ai l’impression en faisant ça de téter un téton, peut-être cela m’aide t’il? 

Je le comprends comme un geste de déglutition, de tétée comme le dit @jieffe :

Quand tu descends ta mâchoire, il faut que tu fasses également comme si tu tétais, mais doucement, tout doucement.

ce qui conduit à déverrouiller des muscles (dont je n’avais aucune conscience, comme pour beaucoup d’autres éléments fonctionnels internes) éventuellement contractés. Ce « truc » contribue à approfondir ma détente.

Je me souviens qu’au tout début de mon cheminement j’avais des spasmes mais j’ai compris qu’en réalité je les créais sans m’en rendre compte cherchant inconsciemment à revivre (artificiellement) les descriptions des orgasmes lues ou vues. C’était une de mes erreurs de débutant. Maintenant quand j’ai des spasmes, ils sont la conséquence du plaisir que je ressens.

Bon cheminement @epicture.