#29406
bzobzo
Participant

Je me suis dit que le diable était venu m’habiter l’espace d’un instant.

malaxe, cher ami, malaxe, on ne les pétrit jamais assez, ceux-là

mes seins me font penser à un ascenseur par moments,
je presse le bouton
et hop je monte de quelques étages en un éclair

plus sérieusement j’ai toujours une main jamais très éloignée d’eux,
qui fait des allers-retour entre,
j’adore les caresser, les presser, les frotter
et j’ai constamment la sensation d’avoir deux petites globes charmants,
une poitrine de demoiselle,
deux globes de chair gonflés de désir à la pointe dure prêts à s’enflammer sous mes doigts
que je manie sans ménagement,
même si parfois je fais des effleurements soyeux toute en délicatesse

Et puis je vais finir par m’éclater une corde vocale…. Être seul aujourd’hui n’est peut-être pas la meilleure solution, je ne dirais pas que c’est l’idéal, mais clairement pour ma pratique c’est indispensable…. Qu’est ce que je m’exprime, c’est énorme!!!

that’s the spirit, j’ai déjà terminé certaines séances complètement aphone

Par deux fois j’ai été pris de violentes ‘convulsions (?)’. Une première fois mon corps s’est tendu comme un arc, soulevé par une force inconnue, une deuxième fois j’ai fait un volte face incontrôlé.

je sais où tu en es exactement, tu ne peux rien me cacher,
bientôt tu vas tomber du lit et continuer à avoir la danse de saint-guy par terre,
te cognant aux meubles ,
tu auras des bleus après quand tu te regarderas dans le miroir
et tu seras content comme un boxeur qui vient de gagner son premier championnat du monde

tu es bien engagé, c’est vraiment bien, tu pousses dans la direction qu’il faut,
tu vas toujours plus loin, tu ne te reposes pas sur tes lauriers
et tu n’as pas froid aux yeux

laisse parler tes tripes,
le seul conseil que j’ai encore à te donner,
laisse toujours plus parler tes tripes

c’est pas forcément violent, bien au contraire,
c’est étonnant avec quelle douceur élaborée elles peuvent s’extérioriser par moments