#29448
EpictureEpicture
Participant

L’albatros ne cherche-il pas inlassablement à caresser cette ligne qui se perd entre le ciel et la mer ?
Cette ligne n’est -elle pas le fil qui nous retiens suspendu au-dessus du gouffre de la jouissance infinie ?
L’infini de la jouissance n’est-elle pas ce que toi-même tu pourchasses indéfiniment ?

Bon envol @BZO.
À ce sujet, nous n’avons plus de nouvelles de Naomi

Je viens de voir du cote du sujet sur le tantrisme le parallèle entre ciel/terre et entre feminin/masculin : interessant