#29735
bzobzo
Participant

nouvelle séance tellement splendide
mais tellement splendide

depuis que j’ai cette capacité à lâcher quand je veux les rennes
et à les confier à mon corps,
c’est devenu vraiment quelque chose d’encore plus spécial,
je reprends la direction des opérations pour quelques instants,
parce que j’ai envie de ceci ou de cela, de mettre la main ici ou là
puis je restitue à ma monture les commandes,
on se les partage, cela se fait sans heurt,
j’ai envie plus précisément d’une certaine position du bassin,
d’une certaine pression de mes cuisses pour envelopper mes parties génitales,
je veux aussi sentir mes doigts fouillant mon anus-pussy,
pas de problème, je redirige pour quelques instants les opérations,
goûte, déguste tout en dirigeant mon corps comme je le veux
puis lui restitue les commandes,
déjà ce n’est plus moi aux manettes,
ma chair agit sans moi mais continuant malgré tout plus ou moins dans la zone que je lui ai choisi,
enfin pour un temps,
m’en ramenant des sensations nouvelles,
ses sabots foulent directement autrement tout ce territoire
dès que ce n’est plus moi qui dirige

faire le même geste quand c’est moi aux commandes
et puis immédiatement quand c’est lui
et ce n’est pas du tout la même sensation

c’est une des choses qui caractérise mes séances maintenant
à quel point à chaque instant les sensations sont nouvelles sans cesse,
la palette est devenu immense, illimitée, grouillante, luxuriante,
il me suffit de bouger un peu le bassin, changer la pression d’une cuisse,
enfoncer un peu plus les doigts dans mon pussy
et c’est comme si c’était un autre monde de sensations tout à fait

l’autre technique puissante qui est en passe d’être maîtrisée,
c’est cette alternance de moments yeux ouverts, moments yeux fermés,
j’ai déjà plusieurs fois fait part de mon enthousiasme
mais aussi à quel point cela pouvait être capricieux comme mécanisme,
un jour cela fonctionnait à merveille, j’étais aux anges
et le lendemain cela ne voulait plus du tout, je faisais grise mine,
mais là, la technique est en train de se finaliser
et c’est tout bénéfice, c’est un turbo extraordinaire

avec ces deux outils techniques en plus dans ma besace,
c’est tout d’un coup comme si on avait mis quelques centaines de chevaux de plus dans mon moteur,
j’ai encore du mal avec, toute cette puissance supplémentaire brusquement
mais cela vient,
vaut mieux cela que le contraire,
je commence à retrouver la douceur, cette onctuosité dont j’ai tant parlé,
ce baume si apaisant, si épanouissant qui m’emplit par longs moments,
une sensation de félicité et d’épanouissement total,
au début j’ai cru l’avoir perdue avec toute cette intensité, cette puissance en plus
mais non elle est bien là
mais désormais je peux aussi passer à des nuances plus fougueuses, plus tempétueuses,
passer d’un registre à l’autre en quelques instants,
yeux ouverts c’est tout de suite tellement plus animal, tellement plus tellurique,
tellement plus extraverti,
comme je l’ai déjà écrit, on est un peu en même temps spectateur
de ce corps en train de se donner du plaisir,
spectateur de ce féminin qui s’est emparé de moi
et qui fait bouger à sa guise,
c’est-à-dire d’un façon tout à fait inhabituelle,
toutes ces courbes, toutes ces rondeurs soyeuses,
ces volutes , ces arabesques, quel langage voluptueux, infini de l’océan

mais la douceur, l’onctuosité donc sont là aussi,
j’apprends à les éveiller ainsi aussi,
c’est moins évident,
yeux constamment fermés, je m’installais automatiquement dedans
alors qu’avec l’alternance, cela a tendance à s’emballer encore
alors que je me rends compte , il y a tout à fait moyen
de continuer à naviguer sur des vagues onctueuses
et cette sensation extraordinaire de félicité tranquille,
d’épanouissement généralisé de la chair

j’ai aussi beaucoup plus utilisé les doigts pour griffer, pincer
avec aussi une nouvelle pratique qui déjà point à mon horizon,
c’était avec les cuisses, dans l’excitation je les ai serré très fort
au point de compresser mes couilles un peu trop
et qu’elle n’a pas été ma surprise de me rendre compte
que la flamme de la douleur se transformait quasi instantanément en plaisir délicieux

après régulièrement j’explorai cette nouvelle perspective,
j’ai assez malmené par moments mes parties
mais les sensations étaient définitivement très intéressantes,
je vais explorer ces possibilités que donne l’injection d’un peu de douleur dans cette zone