#30250
JieffeJieffe
Participant

Kirah

Ne laisse pas le doute en toi s’immiscer (tiens c’est beau ça, on pourrait en faire une chanson… 🙂 ).
Je viens de traverser 10 jours de séances plutôt calmes, que j’adore, mais j’avais envie de retrouver mes séances bouillonnantes. C’est chose faîte depuis hier soir. Le plaisir prostatique est loin d’être linéaire. Il est composé de sommets et de creux. Simplement les creux deviennent plus hauts que les sommets précédents.
Que ça t’ennuie est tout à fait normal, humain, un sentiment que nous connaissons tous, mais il ne faut en aucun cas céder à la panique. Continues de pratiquer à ton rythme, sans chercher surtout à revivre, à repartir de la où tu en étais. Ça va venir, naturellement, et d’autant plus vite que tu ne le rechercheras pas.
Considère que tu repars du début.
Ta prostate, mais aussi ton corps, ton cerveau sont repartis en dormance. Tu n’avais pas si je me souviens bien une pratique tellement affirmé, sûre, qu’elle te permette de repartir là où tu l’avais laissé.
Crois moi, tout va rentrer dans l’ordre, pour peu que tu engages tes sessions dans un autre but que celui de retrouver les sensations que tu as éprouvé lors de tes dernières.
En fait, il faut que tu engages tes sessions dans le même état d’esprit que celui avec lequel tu as engagé tes sessions avant ton départ, et non avec l’idée de reprendre ton cheminement où tu l’as laissé.
Tu as tout à fait raison, il n’y a aucune raison.

Bon cheminement Kirah, tiens bon, tout va rentrer dans l’ordre, mais ça prendra plus ou moins de temps.