#30907
bzobzo
Participant

ce soir encore splendide séance,
je pratique moins ces derniers jours,
j’essaie de concentrer au maximum,
donc en journée plus de micro-séances au boulot,
en journée j’oublie complètement que cela existe tout cela et le soir encore
puis à un moment donné, il y a un petit signal qui m’éveille,
comme un agent infiltré qui vivait jusque là une vie anonyme, anodine,
soudain un signal me met en route, je me transforme,
j’ai été entraîné pour cela par une agence hautement spécialisée, secrète
je me transforme en bête de luxure sans tabous
prêt à se tordre de plaisir loin de toutes les normes du plaisir masculin

il y a un mot que je n’ai pas encore utilisé pour qualifier mes sensations, mon plaisir
mais qui ce soir s’est imposé à moi comme une évidence,
c’est le mot de velouteux

cette caresse velouteuse partout en moi,
c’est comme si un félin sans forme précise, allait et venait partout,
se frottait à tous mes organes, à toutes mes cellules,
un petit mouvement de bassin
et le voilà qui change de direction,
un petit frottement de ma cuisse contre une couille,
le voilà qui avance plus fort, qui change plusieurs fois de direction,
j’en suis empli de son frottement velouteux,
du velours de sa fourrure mise en mouvement par des muscles souples, puissants, racés,
cela n’arrête pas,
c’est infernalement bon, ma chair est folle de bonheur,
on a qu’une seule envie, ce serait de rester ainsi pour l’éternité

j’enfonce mes doigts dans ma petit huître chaude,
je la gobe vivante, ma petit huître,
avec un peu de crème pour la rendre légèrement glissante,
mes doigts vont la chercher, touiller dedans
tandis que je presse mes couilles entre mes cuisses,
que d’ondes douces,
ce sexe quand il est dressé vers l’extérieur, son plaisir est vif, bref et si violent
mais il est aussi capable de cette extraordinaire douceur qui m’emplit pour l’instant,
je sens mes couilles déborder de ce miel, de ce nectar vers l’intérieur,
c’est un flot ininterrompu d’onctueuses sensations qui se répandent de mon bassin

jour velouteux, moments velouteux,plein de velours derrière mes yeux aussi, mêlés d’étoiles,
des coulées d’étoiles enrubannées de velours,
velours se plissant, se déplissant, velours, soie,
c’est la nuit des tissus précieux, des tissus doux,
comme ma petite chatte entre mes jambes, ma petit moule,
fournaise adorée, baiser des cieux