#30919
JieffeJieffe
Participant

Bonjour à tous,

J’ai écrit un petit message hier et je ne sais pas où il est passé???
Il se peut que j’ai oublié de l’envoyer….

Bref, je vous remerciais à tous les trois pour vos gentils messages qui m’ont bien fait plaisir. C’est agréable de se sentir soutenu de la sorte.
Merci à vous.

après une période de recul relatif des sensations, voire de disparition (« dry spell » en anglais), on peut retrouver non seulement les orgasmes que l’on connaissait, mais aussi de nouvelles sensations

C’est ce qu’il semble m’arriver. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller voir ça sur le forum officiel, mais ça m’intéresse beaucoup.
La tendance de ma précédente séance semble se confirmer. Alternance d’orgasmes forts et puissants, et de périodes plus calmes pendant lesquelles je ressens ce que j’appellerais de la jouissance. Une jouissance pure et intense, comme si mon corps entier était envahi par le plaisir, un état de bien-être, de béatitude. Je ne sais pas bien comment les décrire. Elles sont encore peu nombreuses et relativement courtes, mais bien présentes. C’est quoi qu’il en soit extrêmement agréable et jouissif. Je ne sais pas si cela marque une nouvelle étape dans mon cheminement, je verrai ça sur un plus long terme, mais si c’est le cas, ça me convient parfaitement 🙂
En réalité, je ne sais pas vraiment si

entre tes puissants orgasmes volcaniques, au lieu de retomber dans les sensations normales de ton corps au repos, tu restes en zone orgasmique « permanente »

J’ai l’impression qu’après mes pics orgasmiques, j’ai un court instant de relâche pour me permettre de reprendre mon souffle, c’est ensuite qu’apparaissent ces moments de jouissance.
Quoi qu’il en soit, les demi heures que je vis et qui semblent s’étendre aujourd’hui à l’heure sont tellement intenses que je n’ai pas l’impression de redescendre durant tout ce temps.
Il y a tout de même un phénomène étrange dont je vous fais part, qui n’est pas vraiment handicapant, mais que je trouve vraiment curieux. Je le consigne ici pour témoigner que ça existe, et peut-être que j’y trouverai une explication.
Dans les premiers instants de la séance, alors que je connais mes premiers spasmes et convulsions, mes premiers râles, mon esprit, totalement indépendamment de ma volonté, se demande si ce que je ressens est bien du plaisir. Alors il cherche à analyser les sensations, et la réponse est (je dirais): non!
Il semblerait qu’il ne reconnaisse plus le plaisir alors que mon corps se tord, se cambre, se raidit, que des râles et autres gémissements sortent de ma bouche, que ma gorge est toujours serrée, comprimée par ce trop plein de plaisir qui ne peut passer au travers….
Cet épisode ne dure qu’un court instant, après quoi mon esprit est déconnecté et n’a plus droit à la parole.
C’est vraiment curieux, je vous ferai part de la suite de ce phénomène, qui comme je l’ai dit n’est pas vraiment gênant, mais vraiment étrange.

Je sais tu n’étais pas bien loin, mais plutôt rare ces derniers temps.

Pfff…. c’est un peu le bazar en ce moment, j’espère retrouver bien vite un peu plus de temps pour participer un peu plus sur le forum. Entre autre, j’ai toujours le désir de participer à ta discussion Prostate et philosophie qui m’a bien intéressée, et pour laquelle j’ai quelques idées, mais qui ne se jettent pas comme ça sur le clavier.

Moi en tout cas ça me fait du bien de savoir que tu n’as pas perdu le fil de ton cheminement, malgré les doutes et les turbulences

Et bien je pense qu’Andraneros n’a pas tort, en tout cas dans mon cas:

C’est comme si notre cerveau avait besoin de digérer au calme ces informations nouvelles qu’apportent les sessions pour mieux les exploiter par la suite

L’avenir confirmera certainement cette idée.

ce miel comme tu le qualifies, se bonifie, évolue sans fin, accentue sa qualité sans limite,

Et bien, c’est prometteur…. C’est un état très agréable, jouissif. J’ai l’impression pendant ces moments d’être envahi de je ne sais quoi… Oui, d’un miel ou d’un nectar, ou de vide, mais lumineux, comme une lumière, une lumière céleste… Difficile à décrire. C’est encore assez nouveau, et il me sera peut-être plus facile d’en parler après l’avoir vécu davantage. Et puis dans ces moments là, j’ai l’impression de basculer légèrement en arrière, comme lorsque l’on fait la planche dans l’eau, et aussi que mon corps se soulève. J’ai l’impression que je vais rentrer en lévitation… 🙂
Je plaisante, mais c’est la sensation que j’éprouve.

Voilà quelques nouvelles, rapidement.
Je vous remercie encore une fois pour vos messages qui m’ont fait très plaisir.

Je vous souhaite une excellente journée et un bon cheminement, infini…

Je vous embrasse.