#31132
AvatarAntoine
Participant

Bonjour à tous,

Merci bzo pour la réponse adaptée.

En effet, j’imagine énormément de scènes pendant mes séances. Mais il est vrai que parfois, et c’est souvent au début de la séance, que les chatouillements au niveau de la prostate sont excitants en soi. D’ailleurs j’ai maintenant en général mes sensations agréables mais fugaces, parfois presque de plaisir, essentiellement lors la première demi-heure. Comme je le disais, j’ai même pas mal de contractions involontaires, le côté mécanique de la chose je le cible à peu près.

Concernant le dernier point dont il est questions, à savoir l’éjaculation, je pense que c’est une bonne piste, en tout cas pour mon cas. Car je suis très actif sexuellement, entre masturbation et ébats amoureux. En conséquence, je confirme que je suis souvent « soulagé » et vidé de mon énergie sexuelle. D’ailleurs, j’ai déjà tenté par le passé de ne pas éjaculer pendant les ébats. C’est difficile mais j’y arrivais. C’était assez contradictoire comme sensation. D’une part il y a bien sur la sensation de ne pas être allé au bout, c’est le côté frustration, mâle reproducteur j’ai envie de dire. D’autre part, il y a le côté  » je reste érotisé » qui est très plaisant. Limite il faudrait faire une séance à ce moment là!
Bref je vais creuser de ce côté là. En étant plus excité « chimiquement », ça pourra peut être améliorer mes séances. Donc rdv dans une semaine :p

Sinon je suis assez d’accord avec ton point de vue sur l’énergie sexuelle. Après avoir fait l’amour avec sa moitié, c’est différent de la fin de la masturbation. Faire l’amour, c’est plus qu’un coït. Il y a quelque chose de plus. Bref, je n’y connais rien au tantrisme, mais je partage ce sentiment.

Merci encore.
A