#32479
SophiAirSophiAir
Participant

Bonjour @Severus, belle description de ton cheminement, et très prometteuse.
Tu sembles bien être sur la bonne voie, avec l’état d’esprit adéquate, pour de plus amples découvertes, et un plaisir de plus en plus grandissant.
Quand tu dis :

Car j’ai compris que l’une des limites que je m’imposais sans m’en rendre compte était que je restais collé à la terre, prisonnier de mon corps, persuadé que si je me laisse m’échapper, je vais manquer le « moment ». J’apprends donc à me détacher, m’isoler et me balader dans mes rêveries.

, c’est bien le plus paradoxal. Etre à l’écoute de son corps, avoir une oreille intérieure qui sache écouter, « entendre » le moindre signal, et en même temps s’en détacher, se laisser flotter, et permettre à notre cerveau, notre plus gros organe sexuel, de mettre en jeu tout ce qui nous fera décoller, hors contrôle, surtout hors contrôle, sans retenue, sans crispation, complètement ouvert.
Bons voyages @Severus, en espérant te lire très vite