#32481
bzobzo
Participant

nouvelle séance mixte, début avec masseur
puis en aneroless
puis masseur à nouveau mais cette fois-ci, les doigts en plus,
puis enfin en aneroless , les doigts en plus

le secret quand on procède à des attouchements avec les doigts de ses parties durant la séance,
c’est de garder ceux-ci bien statiques, bien neutres, bien immobiles,
la main en mouvement, c’est pour la masturbation,
ici il s’agit d’utilisation des doigts autrement

ceux-ci vont servir de conducteur, enfoncer deux doigts entre vos couilles,
c’est un peu comme si vous enfonciez une fiche dans la prise,
le courant va passer, le nectar va se répandre, d’abord dans votre bassin
puis dans tout le corps,
grâce aux contractions qui sont comme une pompe,
faisant monter de vos entrailles les vibrations de la prostate,
mettant tout en action, tout en mouvement,
touillant la divine soupe des ondes sexuelles en vous, la « dispatchant » dans tout le corps,
prenant soin qu’aucune cellule ne soit oubliée

gardez vos doigts bien immobiles, ce sont vos contractions et vos mouvements de bassin
qui vont faire bouger l’ensemble,
ces doigts doivent comme faire partie de vos parties génitales,
des excroissances qui leur ont soudainement poussé,
encore une fois, c’est un tout à fait autre type de contact que vous devez rechercher avec vos génitaux,
la main sert de conducteur

sentez comme ce contact entre votre sexe au repos, vos couilles et quelques doigts inertes
immédiatement déclenche comme une éruption volcanique dans vos entrailles,
sentez votre sexe , en apparence, au repos
qui commence à durcir vers l’intérieur,
monter en vous, frotter en vous sa tête bien gonflée , bien turgescente,
avec sa hampe bien raide la poussant, la faisant monter et descendre en vous

bougez votre main de temps à autre tout de même,
cela va changer les sensations du tout au tout,
des transitions rapides

ce sont vos ondes mâles, leur grand afflux grâce aux doigts
couplé à la reproduction d’un mouvement de pénétration par les contractions
qui créent cet effet si réaliste, si puissant,
il ne vous reste plus qu’à gémir de toute votre âme en extase
à chaque fois que votre propre dard s’enfonce entre vos jambes
et se fraie un chemin dans votre A-pussy,
semblant parfois vous remonter jusqu’à la gorge
et étouffer vos gémissements

encore quelque coups de rein
et il va jaillir comme un bélier par votre bouche
et sur sa lancée jaillir, s’élancer, répandant vos tripes vers les cieux