#32680
EpictureEpicture
Participant

Merci @pcommep ! c’est un vrai bonheur de vivre en portant cela avec soi,
Merci @andraneros, décidément tu es la mémoire de notre forum, rien ne t’échappe.

Mais non, je ne pensais pas que mon cheminement prendrai cette forme : être habité par ce plaisir. Et c’est formidable d’être habité de la sorte.

Il y a en effet une nette différence entre mes précédentes expériences et mon expérience de ce matin : il y a une composante de plus qui décuple la sensation de plaisir. Mais je suis bien incapable de dire exactement de quoi il s’agit, et ça n’a finalement pas d’importance, sauf pour ceux qui voudraient savoir, éventuellement.

Le scepticisme que j’avais à l’égard de Mantak Chia reposait sur une confusion. Je ne sais pas exactement ce qu’il essaye de diffuser, dans la mesure où il en fait aussi une activité économique. Il y a malheureusement une quantité importante de gens qui font de cette sensation gratuite, et disponible, une source de revenus, et qui de cette façon sèment le parcours d’accès d’une multitude de confusions. La gratuité de ce site explique ma présence ici, et, après avoir lu le message de bonne année d’Adam, j’envisage plus sérieusement de le soutenir financièrement, car je n’achète rien. Mais ce n’était pas l’objet de ma réponse. Le fait que l’énergie (si il y en a qu’une) est d’origine sexuelle, ça oui, j’en doutais. Aujourd’hui, je me dis que la source est sexuelle, et que sa diffusion dans le corps peux prendre de multiples aspects. De plus le mot sexuel s’est enrichi d’une nouvelle dimension : il ne s’agit plus seulement de rapports sexuels. Les rapports sexuels sont devenus une sorte d’accessoire parmi les autres possibilités de se connecter avec son corps, et avec ce qu’il peut donner comme plaisir et rayonner sur mon environnement.
Si ma femme me suit, elle le fera de loin. A moins qu’elle me surprenne, mais je ne l’espère ni ne le souhaite. Ce qui permet notre rapprochement, alors que nous avons eu des moments difficiles, c’est je pense de la laisser être ce qu’elle veut, sans jugement, et avec compréhension, libre. J’ai toujours pensé que je ne devais pas me servir d’elle comme alibi pour expliquer mes propres difficultés, et cette position n’a fait que s’accentuer au cours de mon cheminement. Cependant sa sensibilité évolue, mais son désir n’est pas de même nature que le mien. Pour le moment, ce dont elle a besoin, ce que j’en ressens, c’est de sérénité, pas d’exploration.
Concernant la stimulation pénienne (je n’aime pas le mot masturbation, il est trop négativement connoté), je suis dans une phase de non stimulation. Pour ce qui est de l’usage du plug, alors que j’étais l’an dernier un adepte, aujourd’hui je vis sa présence comme un corps étranger, plus gênant que source de plaisirs. Et aujourd’hui, mon masseur préféré c’est le Péridise mini. Il n’y a pas plus petit. Ce n’est pas un masseur, je sais, mais son efficacité en moi est redoutable. Ironie du sort, avec l’helix syn que j’ai rapidement abandonné, le péridise est le premier toy que j’ai acheté, il y a deux ans et trois mois environ maintenant, et c’est le moins cher des aneros. Pourtant j’en ai toute une collection.
Pour répondre aussi à la question de la contradiction entre excitation et relaxation, c’est un problème que je n’ai pas résolu, mais dont la problématique est devenue inopérante. Probablement que l’excitation sexuelle d’origine pénienne s’est apaisée pour laisser place à une excitation d’une autre nature, plus profonde et plus propice à la relaxation; je n’ai pas d’autre explication pour le moment, mais ça n’occupe plus mon esprit, ça ne me préoccupe plus.
Merci encore @andraneros de tes retours, et bon cheminement !
PS : as-tu un jour du t’arrêter sur le bord de la route ?