#32692
bzobzo
Participant

alors moi:

en aneroless, je bouge moins en moins
mais c’est toujours très certainement plus que la plupart par ici

mes gestes, mes mouvements sont assez lents mais je ne surveille plus du tout,
il y a encore pas longtemps, je freinais, je stoppais souvent
pour bien déployer la grande oreille vers l’intérieur
mais l’arrêt était quand même encore des moments ponctuant l’action physique,
désormais c’est le contraire, je bouge beaucoup moins
et ce sont les mouvements qui ponctuent mon immobilité,

les gestes, les mouvements, les contractions éveillent les sensations
mais au plus fortes elles sont, je me suis rendu compte, au moins il faut bouger,
au moins il faut bouger pour les déguster pleinement
pour bien en extraire toute la richesse, toute la variété,
donc je bouge de moins en moins entre des moments d’action, de plus en plus brefs aussi

mes gestes, mes mouvements sont noyés désormais dans l’immobilité,
me semblent de plus en plus zen, optimisés à l’extrême tout étant de plus en plus économes,
me mettant à bouger juste ce qu’il faut pour bien éveiller les sensations
puis m’arrêtant tout de suite
pour pouvoir bien déguster tout ce qui a été éveillé

l’action est comme un iceberg, la partie immergée se passe en nous
et au moins on bouge, au plus cette partie immergée de l’action s’accomplit optimalement

les mains voyagent aussi donc beaucoup moins,
cependant elles peuvent se déplacer un peu partout le corps ponctuellement,
même si elles restent focalisées avant tout sur les seins et aux alentours

les contractions, j’en fais vraiment beaucoup,
elles sont vraiment mon moteur, elles font vibrer ma prostate, je les varie beaucoup,
pressant très fort, pressant moins, elles produisent chez moi la sensation d’une pénétration
dont je parviens vraiment à varier beaucoup les effets

je joue aussi un peu avec mes parties génitales,
de légers effleurement de temps à autre, de légères pressions à la base de la hampe
sur le pubis et entre les cuisses et les couilles, j’aime aussi descendre les doigts,
ils restent très statiques une fois au contact,
peu de mouvements caressants, ponctuellement, l’effet qu’ils me font une fois au contact,
est comme si j’avais enfoncé une fiche dans une prise,
des ondes mâles se mettent à circuler comme une électricité sexuelle dans mon bas-ventre,
dans tout mon bassin
puis cela remonte dans mon ventre, descend vers mes cuisses, c’est très puissant
mais j’utilise modérément
pour des raisons que j’ai déjà maintes fois expliquées

je regarde un peu de porno, la plupart du temps des trucs amateurs,
je déteste la simulation des professionnels,
ce n’est pas lié à une stimulation pour mes séances,
parfois je vais juste regarder quelques minutes,
ce n’est jamais pour m’exciter avant une séance,
juste pour voir des bites et des chattes à l’oeuvre

je n’imagine jamais rien, je laisse tout monter de mon corps, du homemade,
je pense la moins possible
et essaie de laisser mon corps se débrouiller tout seul le plus possible

une autre fois je détaillerais ma pratique avec masseur,
90% en aneroless et 10% avec masseur pour les proportions dans ma pratique