#32882
bzobzo
Participant

c’est un petit miracle, cet organe

oui ! mais chez moi il n’est pas très évident à comprendre et à aborder (est-ce ma configuration transgenre ? je ne sais pas…J’avais déjà peu de testostérone même avant de m’assumer trans et de sciemment tenter de la diminuer…)

je ne vis pas du tout ma prostate comme un point G au masculin,
c’est sans doute une façon de la vivre mais à mon sens,
en ne profitant pas de toutes ses extraordinaires potentialités
car elle offre un accès unique à cette féminité enfouie en nous

et donc tu pourrais encore plus pleinement vivre ta féminité,
en explorer les multiples facettes, les multiples richesses
en profitant de l’énorme potentiel de cette prostate qui est là en toi pour l’instant aussi

Quant aux « ondes mâles », je n’en ressens jamais. En fait pour moi la sexualité mâle n’est qu’un travail, une besogne, je ne ressens aucun plaisir profond venu des zones érogènes mâles. L’érection a toujours été difficile à obtenir en particulier en présence d’autrui

on s’est mal compris, pourtant j’en parle beaucoup dans mes textes, j’ai décris cela en long et en large
il s’agit ici d’utiliser autrement ses parties sexuelles,
je suis passé par ce stade que tu décris où le pénis est là entre nos jambes durant la séance,
totalement inutilisé, totalement au repos
et où le plaisir est là puissant, splendide, riche,
on en n’a plus besoin, on le contourne

mais il y a moyen de faire mieux, beaucoup mieux
car nos parties génitales ont un potentiel d’ondes sexuels mâles
dont il y a moyen de faire profiter le féminin en éveil en nous durant la séance,
que son plaisir, ses sensations, soient encore plus grands, encore plus riches, colorés et variés
grâce à une autre façon de faire participer nos organes sexuels mâles,
que tu as aussi pour l’instant, alors autant s’en servir
mais encore une fois, tout à fait différemment

il n’est pas question de gestes masturbatoires, de sensations « péniennes »
pour reprendre une expression d’ @epicture,
mais d’ondes éveillées pour l’usage, la consommation exclusive,
du féminin, en tout cas chez moi, qui prend les commandes de mon corps durant la séance,
je me sers de mes parties génitales pour augmenter ses sensations, son plaisir,
cela n’a rien à voir avec l’excitation et les sensations qu’on obtient avec habituellement

un pôle masculin et un pôle féminin, actifs en nous , leurs ébats dans notre chair,
c’est très très puissant, crois-moi, il y a là une piste splendide à explorer,
cela se vit au féminin, tu peux me faire confiance,
je sais de quoi je parle
et le pôle masculin est là tout entièrement à la disposition de ce féminin,
au service de son plaisir, de ses sensations, de sa libido,
de son épanouissement

ton plaisir de femme, sera encore plus comblée
et prendra un essor insoupçonné
avec ces extraordinaires capacités de développement, de mûrissement, d’épanouissement,
capacités de prendre des couleurs tellement variées, tellement riches, tellement chatoyantes
qui peuvent être ressenties si vivement dans la chair ainsi