#33078
bzobzo
Participant

bon dieu, quels moments encore,
cela n’aura duré qu’une ou deux minutes
mais toutes les forces sexuelles, toutes les forces érotiques,
étaient libérées en moi

je me frottait comme une chatte en chaleur contre le coin de la table,
je gémissais, je haletais,
écartais de plus en plus les jambes
et sentais mes entrailles comme de la lave en fusion

quels moments érotiques, quels moments de pur coït animal,
le cul comme enflammé, le cul comme un geyser, le cul comme un orchestre en folie