#33110
bzobzo
Participant

idem pour mes séances au lit avec masseur, elles ont aussi leurs spécificités
et ici aussi ces contacts dénaturent la nature profonde, l’essence des sensations
que je peux espérer de ces moments-là

ça ce n’est pas du tout exact, j’ai eu tort,
j’ai eu tort d’étendre mes conclusions toutes fraîches acquises en aneroless
à mes séances avec masseur parce qu’elles se passent aussi au lit

mais là j’en sors du lit, j’ai eu d’abord une bonne demie heure en aneroless,
splendide, splendide, splendide,
puis j’enfourné le masseur
et là j’ai eu droit à une fournaise d’un tout autre type
et puis n’y tenant plus,
j’ai fini par y aller avec les cuisses frottant mes boules, frottant ma verge
et puis enfin avec la main aussi,
c’était la fête du bassin avec des tas de feux de joie allumés partout

en fait j’avais la sensation de ne plus être qu’un bassin,
tout mon corps semblait ne plus être que ce bassin en fête,
tout mon corps semblait ne plus être que ce bassin qui était comme une fournaise,
pénétré tranquillement
par Carabosse avec sa hampe dure, soyeuse, en silicone et puis sa grosse tête tellement fouineuse
qui venait buter contre la paroi derrière laquelle se trouve ma prostate chérie,
ma princesse emmurée, celle grâce à qui la magie peut avoir lieu,
elle était ravie, quelle connivence avec le masseur

et puis j’ai fini par y aller avec les cuisses aussi,
venant se frotter contre mes boules, contre ma petite queue toute flasque
et puis enfin j’y ai été aussi avec les doigts
sans retenue, caressant, frottant, les laissant faire absolument tout,
tellement la puissance du masseur était grande,
que je sentais que je pouvais tout me permettre tout avec ces doigts
et le résultat a été une fournaise d’une puissance inouïe,
comme je l’ai écrit plus haut,
tout mon corps semblait être mon bassin
ou vice et versa,
mon bassin semblait être tout mon corps

j’ai désormais trois pratiques différentes avec une identité bien définie,
chacun me procurant des sensations tellement dissemblables,
le spectre du ressenti s’est encore tellement décuplé

chacun de ces trois façons de pratiquer a désormais aussi sa technique aussi bien définie,
avec ses spécificités