#33206
bzobzo
Participant

nouvelle séance de 45 minutes à peu près

pas eu de départ de super O cette fois-ci,
ai trop expérimenté pour cela,
j’ai eu par contre plusieurs orgasmes qui ont duré 2,3 minutes au moins

quelle différence par rapport à ceux que j’ai connu d’antan,
ceux de ma période , essentiellement avec un plaisir vertical, plaisir prostatique au masculin?
ce qui fait finalement la grande différence,
c’est que mon corps est empli plus que jamais
de tout ce nectar voluptueux tellement dense, tellement soyeux
que quand la flèche de l’orgasme arrive, sa nature en est transformée instantanément,
il s’imbibe aussi de tout cela,
tout le nectar, toute la soierie, acquièrent la vitesse et le sur-plus de puissance apportée par l’orgasme,
il y a une sorte d’interaction , une synergie entre les deux
qui confèrent à ces orgasmes au féminin ce caractère si particulier,
cette sensation en même temps d’une puissance et d’une douceur incroyables à l’oeuvre,
se conjuguant, s’entremêlant divinement

je crie vraiment très fort, mes gémissements sont tellement gras, dégoulinants de plaisir ,
comment faire autrement avec ce qui passe dans ma chair
mais mon plaisir a fait sauter toute pudeur, aucune gêne ne me retient,
je hurle sans me retentir, les sons montent brut de décoffrage
avec des intonations délicieusement féminines à la sortie

comme c’est excitant d’être capable de vivre avec un corps d’homme des plaisirs pareils