#33717
bzobzo
Participant

je n’ai pas arrêté de toute la soirée de faire des micro-séances,
des dizaines, certaines d’à peine quelques secondes,
ce plaisir est tellement riche, tellement dense, tellement voluptueux,
c’est comme une injection,
une injection qui libère des sensations nageant paresseusement dans ma chair

il y a quelques minutes,
je me suis assis nu sur mon coin de table favori,
comme une femme qui a envie de se faire prendre, écartant bien les jambes
pour sentir s’enfoncer autant que possible le coin massif en hêtre,
je me suis cambré, cambré, cambré, autant que je le pouvais pour offrir ma croupe au bois,
rejeté la tête en arrière,
pour bien sentir sa dureté en moi, en recueillir chaque sensation éveillée dans ma chair

ai commencé à bouger mon bassin avec comme point de pivot ce bois enfoncé en moi,
écartelant mon trou de balle, distendant mon cher anus-pussy,
des petits mouvements de bas en haut et en même temps latéralement, rythmiquement,
une main caressant ma poitrine
tandis que l’autre descendait vers mes parties, plongeant les doigts dans les couilles,
je continuais à bouger ainsi,
cambrant de plus en plus les fesses,
offrir ma croupe au bois, qu’il me déchire, qu’il m’explose

mon bassin,
de plus en plus comme un chaudron bouillonnant dont le couvercle sautille,
quelques secondes après sauta définitivement
j’explosais, en rut, incapable de me contenir
ma cervelle comme un bouchon de bouteille de champagne, fit un vol plané à travers la pièce
tandis que je continuais encore un peu à frotter avec frénésie
mon cul contre le coin de table jusqu’à me faire mal
et que ma main toujours pressant mes parties génitales,
semblait fondue à elles, fusionnées à elles,
provoquant dans mon bassin comme un feu d’artifice continuel de filaments de chaleur soyeuse

pas plus d’une minute
mais cela semblait une éternité,
on plonge dans l’instant, celui semble presque figé, tournant au ralenti,
on descend en apnée dans l’instant,
plus rien d’autre que cette densité de plus en plus voluptueuse,
plus rien d’autre qu’une cathédrale de lumière autour