#33776
bzobzo
Participant

ne plus appartenir à aucun des deux

je reviens un peu sur cette phrase
car elle est désormais au centre de ma pratique

c’est un stade que j’a atteint
et qui désormais est mon unique point de focalisation autour duquel je gravite,
cette sensation d’androgynie,
sentir en soi les deux sexes comme fusionnés, tellement soudés l’un à l’autre
qu’on se sent ne plus appartenir à aucun ds deux en particulier

cela est arrivé à un moment dans ma pratique
parce que les deux pôles en moi, mâle et femelle,
pouvaient dansaient librement en moi,
je n’étais plus du côté d’aucun des deux,
ne cherchais plus à favoriser ni l’un, ni l’autre,
les laissais s’exprimer comme ils veulent,
les laissais s’ébattre vraiment comme ils veulent

c’est une sorte de point d’équilibre entre les deux que j’ai atteint,
qui fait que la fusion peut se faire complètement,
pour mener à un nouvel alliage,
androgyne , c’est un nouvel alliage, un nouveau sexe,
issu des deux, ni vraiment l’un , ni vraiment l’autre

il y a aussi du vide maintenant, là où il y avait un socle scellé,
il y a du vide à la place
mais il ne fait pas peur, ne fait plus peur
car c’est un espace de jeu, un formidable espace de jeu supplémentaire

de l’espace supplémentaire pour la danse,
les danseurs semblent maintenant s’élancer sans aucune restrictions,
les yeux fermés, ils se laissent guider par la griserie,
ils ne risquent plus de se cogner à quelque chose,
ils ne risquent plus de trébucher sur quelque chose,
le champ est libre, le champ n’a plus aucune limite

la griserie est un manège magique qui monte lentement,
qui monte lentement à la verticale vers le ciel en tournoyant
produisant un festival kaleidoscopique de lumières, de sonorités diverses et de couleurs dans la nuit,
ponctué par des rires heureux

le temps passe légèrement, le bonheur est dans le sang,
organes heureux, cellules heureuses, âme heureuse, mains heureuses,
sexe bourdonnant, sexe vibrant comme un gros bourdon, sexe heureux,
on a bien besogné, on m’a bien besogné, ensemble, tous ensemble,
très fort ainsi, tous ensemble, orchestre bien coordonné, orchestre jouant bien ensemble,
comme un seul homme, comme une seule femme, réunis, unis, amalgamés
même pas besoin de bander,
injection massive de paradis sans érection

empli, empli, empli,
plein,
je suis plein,
plein et empli tandis que les instants passent,
légers

léger, plein et empli,
un ballon dansant dans le vent,
empli de tout ce qu’il y a autour,
ma chair, moi, un ballon empli de rien,
un ballon empli de rien, dansant au hasard,
un ballon dansant au hasard, au monde, vivant,
empli de rien, empli de vibrations