#33940
matou8313matou8313
Participant

@gerry9589 : je pense que tu voulais dire pomaris ….Depuis 2014 il y a pu avoir pas mal de changements …
Perso je n’ai rien de plus à ajouter que ce que j’ai déjà dit plus haut… J’insiste sur deux points :
Quelle que soit la sonde ( Hegar, Bakes ) pour celles que j’ai pratiquées, bien veiller à l’hygiène ( j’ai insisté sur mes précautions persos ) et à ne pas forcer au coude de l’urètre ( pencher la sonde vers l’avant et ne pas forcer ) . Perso, j’ai abandonné toute insertion urétrale même peu profonde ( par exemple électro stimulation avec un sceptre en silicone et plug central en métal doré de seulement 3,5 cm de long ) suite à plusieurs infections urétrales ( eschericia coli) malgré mes précautions de désinfection . L’urologue m’a dit que je devais les avoir dans l’urètre et que la pénétration les mobilisait , d’où interdiction totale …. Je ne dis pas ça pour vous empêcher de tenter vos expériences de masturbation urétrale mais pour vous avertir des risques et surtout de consulter très vite si une séance est suivie par des brûlures ou gênes en urinant ….
Précaution utile aussi : bien boire avant et uriner dès la fin de la séance , l’urine est stérile ( si vous n’avez pas d’infection préalable ..)
Pour une masturbation urétrale simple ( sans électrostimulation ) il me semble inutile de franchir le coude de l’urètre , la partie la plus sensible se situant entre gland et base de la verge ( en estim , c’est encore plus limité aux 3-4 cm du gland ) bien qu’un précédent participant ait évoqué la possibilité d’orgasme prostatique en « ramonant » l’urètre prostatique , donc très profonde , ce qui m’étonne fortement ….
En tout cas garder à l’esprit que cette masturbation n’est pas sans risque , contrairement à ce qu’on voit sur pas mal de vidéos pornos , où l’absence d’hygiène saute aux yeux comme des insertions de sondes métalliques longues type Bakes sans incliner la verge vers l’avant pour passer le coude ….
Les sondes Hegar sont moins longues .
Les sondes souples type urinaire sensu stricto ne me paraissent pas utiles pour jouir , quant aux sondes urinaires vibrantes, je ne connais pas ( j’ai tenté lors de mes expériences passées de mettre un vibro en contact avec une sonde Bakes peu enfoncée ( 5-6 cm , avant le coude de l’urètre sinon risque de blesser ce coude avec la tige métallique fine – 2 à 3 mm alors que l’olive terminale peut faire 6 à 10 mm ou plus … ) . Je n’ai pas essayé avec une sonde Hegar , où le risque de blessure est moins grand puisque toute l’urètre est remplie car avec la précédente l’effet orgasmique était nul …. Mais ça peut être tenté
Après tout , à chacun de faire ses expériences …avec conscience des risques ….
Je rappelle que j’avais légèrement blessé ce coude de l’urètre avec une sonde Bakes avec olive enfoncée dans la vessie puis dans la prostate car avec les mouvements de la sonde provoqués parle courant ( balancement de la verge ) la tige fine avait frotté sur le coude de l’urètre et provoqué de très petits saignements ( urine rosée et non rouge , pas de caillots mais brûlures à la miction durant 2 jours ) , ce qui m’a poussé à ne plus recommencer de telle séance …. Meme avec une sonde Hegar moins longue , au vu de l’effet nul au plan orgasmique , bien qu’avec celle-là le risque de blessure soit moindre , mais étant moins longue , l’insertion est plus limitée et avec une bonne érection , peu profonde …
matou8313