#34297
AvatarLOULOU
Participant

Pour le lien, ne vous embêtez pas. Je chercherai à en savoir un peu plus en utilisant internet. De ce que j’ai lu de cet aide mémoire de l’EST… Curieux de nature, je vais regarder ça plus attentivement.
Ma méthode de lâcher prise mental et une méthode que j’ai mis au point à mon usage personnel. Un mélange de méditation, de relaxation, de sophrologie en y ajoutant un zeste de yoga. Ce cocktail me va bien.

Un de mes exercices préférés, explorer mon corps avec le mental. Exemple, si je me concentre sur une de mes mains, je la sent avec mon mental. Pas besoin de la toucher ou de la bouger pour ressentir sa présence… jusqu’au point ou une réaction ressemblant à une caresse des plus légères qui soit prend naissance dans ma main.

Pour vous dire à quel point je suis bloqué psychologiquement à cet endroit : cela ne fonctionne pas sur mes parties génitales.

Par contre cette méthode, du moins je pense, peut se révéler utile pour entamer mon chemin vers le plaisir prostatique.

Autres formes de masseur prostatique. Pour le moment je n’en suis qu’à la découverte de l’Hélix. Alors peut-être ferais-je plus tard l’acquisition d’un autre modèle. Mais il ne faut pas qu’il soit beaucoup plus gros en diamètre. J’ai horreur d’avoir la sensation d’être rempli. C’est inconfortable pour moi. Après, peut-être qu’après avoir franchi une étape avec l’Hélix, je pourrais être attiré par un masseur plus « imposant » et y prendre goût.

Mais ne brûlons pas les étapes. J’ai le temps. Je n’en suis qu’aux prémices de la découverte… qui me sont déjà très agréables.
C’est toujours avec joie que je commence une séance. Lubrification, insertion, détente, respiration, des contractions légères animant avec délices les mouvements de l’Hélix… difficile à décrire par le béotien en la matière que je suis… mais c’est tellement bon et relaxant.

Pour les orgasmes prostatiques je n’en attend pas. Ils viendront quand ce sera le moment, si jamais ils arrivent un jour.

Bien à vous